Constellations - TdE


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Que coulent tes larmes (en cours)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LeBaron
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1945
Age : 104
Date d'inscription : 05/10/2006

Feuille de personnage
Classe:
Elément:
Level:

MessageSujet: Que coulent tes larmes (en cours)   Sam 5 Déc 2009 - 20:34

Que coulent les flots de larmes qui assèchent vos cœurs.
Que vous épuisent vos souffrances.
Encore et encore.
Creusez la terre de vos mains, arrachez vous les ongles sur ces racines.
Lorsque vos mains seront en sang, creusez avec vos bouches et remplissez vous les poumons de cette poussière immonde qui vous brulera les entrailles, empoisonnera vos veines.
Et là, seulement là, lorsqu’il ne vous restera qu’une once de vie, relevez-vous et regardez-moi.
Secouez vos cheveux couleur de braise et redevenez sorcière des terres que nous avons foulés ensemble et qui dans la mémoire des hommes nous appartient.
Réappropriez vous la légende.
Commandez aux rêves et aux cauchemars.
Pénétrez l’esprit de ces peuples humains soumis à leurs propres envies inassouvies.
Les étoiles, jamais ne nous quittent.
Elles sont immuables, éternelles.
Nous nous nourrissons d’elles pour construire notre éternité.
Relevez-vous et venez à mes côtés.
Notre puissance est grande.
Ignis, déesse du feu, que tes flammes nourrissent le regard de cette armée de sorcières et que la magie des éléments efface en nous la faiblesse des sentiments.

********************************************************************





Dernière édition par lebaron le Lun 14 Déc 2009 - 19:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ignis
Déterreuse de cadavres
Déterreuse de cadavres
avatar

Nombre de messages : 2046
Age : 38
Date d'inscription : 15/10/2007

Feuille de personnage
Classe: Nécromancienne
Elément: Euhh Eau ...
Level:

MessageSujet: Re: Que coulent tes larmes (en cours)   Dim 13 Déc 2009 - 18:08

Lorsque mes larmes s’échouent sur sol, le sang s’affole. Lorsque je regarde les ténèbres s’avancer mon cœur s’emballe. Sentiments rouge amers, ils n’ont rien à m’apprendre. Que le vent chasse avec frénésie cette lente agonie. Qu’il se fasse cruel que je ressente l’écorchure qu’il aura décidé de me faire.

Un cantique de souffrance résonne par delà le firmament. J’ai besoin de le retrouver. Je me hâte, il sera bientôt trop tard. Le Rituel s’ouvre mais ne commence que quand je serai en sa cache. C’est à pieds nus que le périple débute. Je repère les ronces, puis sans même me précipiter je traverse cet essaim de verdure. Quel la douleur s’exprime. Il faut ressentir la torture pour ne point oublier d’où je viens.

Mon pied gauche se pose sur les épines de roses, m’entaillant déjà la peau. Mon pied droit s’en suit, et l’autre plaie s’ouvre. Encore, et encore, jusqu’à que mes pieds se posent sur le sable de la dune. Qui veut me suivre se perdra dans la marre de sang. Nul ne doit voir ce qui suivra.

Déjà il est présent, tapi dans l’ombre d’un peuplier. La nuit s’avance, les nuages qui précédemment recouvraient l’immensité du ciel s’évadent. Les Etoiles se dévoilent. D’un signe de la tête, il me désigne l’ouverture d’une grotte. Celle ou tout à commencé. Avant que je ne m’avance, je sors une fiole de ma besace. Milles tourments s’en suivront, mais il faut avaler le mélange maudit.

Le breuvage coule le long de ma gorge, la torture débute.

Brûle le fond de mes entrailles et ainsi ce qui ne doit être là disparaît. Au diable la faiblesse et que s’en vienne l’hardiesse. Coulez tout au fond de l’inconscience, haïssables émotions.

La transe s’en suit, fébrile mon corps tremble brusquement. Le sang s’évade de mes pores, je transpire le sang. Je sue toutes ces inconcevables sensations.
Je n’y ai droit.

Mes jambes me lâchent sous la violence de mes frémissements. Je tombe violemment incapable d’ordonner à mon corps de se délivrer. C’est alors qu’il arrive. Je le vois, mais mes yeux le cherche. Je le sens sur mon corps, mais point ne ressent son poids. Je l’entends réciter ses incantations, dans ma tête ces mots ensorcelés tournent encore et toujours.

Une secousse plus brutale que les précédentes, mon dos s’arque. Je meurs pour mieux revenir. Il est toujours là sur moi, et profite de cette courbe pour déchirer le haut de mon vêtement. Il reconnaît la les témoins de sa dague d’argent scellé dans ma chair. C’est sans peine qu’il retrace les mêmes sillons, aux mêmes endroits.

Lorsque la souffrance est telle, lorsque le trépas est imminent. Lorsque la mort guette et compte les secondes qui séparent le souffle de vie, ce n’est qu’à ce moment précis que les autres yeux s’ouvrent sur mes propres visions. C’est ce regard, c’est celui qui autrefois voyait les Etoiles et leurs secrets les plus profondément enfouis. C’est celui qui autrefois aimait écouter les chants des Etoiles. C’est celui, qui autrefois, comprenait mieux que personnes les Etoiles.

Ce n’est qu’à ce moment précis, que l’étrange penchant ne se change qu’en appétence sans sentiments. Juste de l’envie rien qui ne peut ressembler à autre chose.

Ainsi soit-il !

Et l’autre s’en va, me laissant là, seule avec mes traînées de sang.

Que coule le flot de mon ardeur, et ainsi que je puisse me relever et croire encore en la ferveur de cette armée.


********************************************************************



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Que coulent tes larmes (en cours)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande d'autorisation de suivre les cours
» Cours sur le RP Théorique , synthèse de notre monde .
» [En cours] Lapin minuteur
» la cours du voïvode et son armé (1500point)
» Cours d'harmonica

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Constellations - TdE :: La Crypte du Baron-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: