Constellations - TdE


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'Antre enchevêtrée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Helevorn
Etoile Noire
Etoile Noire
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 35
Date d'inscription : 23/08/2010

Feuille de personnage
Classe: Etoile noire
Elément: Aéride
Level: 105

MessageSujet: L'Antre enchevêtrée   Lun 13 Déc 2010 - 17:26

La grotte était sombre et froide. Le son rapide des pattes sur la pierre traversait l'espace, me faisant tourner la tête de droite et de gauche, les sens en alerte.
Mon épée brillait d'un éclat livide, sa pointe désignant le chemin à parcourir. De longues toiles pendaient des parois, frémissant au grès des légers appels d'air de la caverne.
Dans la pénombre, une silhouette se détacha du néant et s'avança vers moi, embrasant l'atmosphère d'un halo lumineux. Ignis avait répondu à l'appel en premier.


"Tu es déjà là ?" m'étonnais-je, pensant que Sélène la devancerait.

"Oui." me répondit-elle dans un sourire.

La lueur de son sort lui offrait un teint irréel. Je l'observais en silence, toujours aussi captivé par sa beauté. Le souvenir de nos étreintes remua un bref instant dans mon ventre avant que la jeune Terran fasse son apparition.

"Bonjour !" fit-elle d'un ton enjoué. Elle se tourna vers moi. "As-tu déjà tué les araignées de cette grotte ?"

"Oui, je reviens pour terrasser la Reine..."

Sélène hocha la tête. Ignis un peu plus loin, progressait déjà dans les toiles, les déchirant d'un large mouvement de sceptre.
Le son caractéristique des mandibules des araignées emplissait la cavité. A mesure que nous progressions, l'odeur devenait de plus en plus putride, l'atmosphère plus moite. Tout me remémorait mon passé...J'avais l'impression d'y replonger, et de devoir l'affronter à nouveau...


"Attention aux araignées jaune." m'avertit Ignis.

A quelques mètres l'entrée de l'Antre, barrée par plusieurs araignées aux rayures jaune et noir, l'indication certaine de leurs morsures toxiques. En quelques enjambées, je distançais la menace pour m'engouffrer avec mes alliées dans le repaire de la Reine.

Plus profondément dans la terre, l'air était lourd, vicié. Le parfum des Driders...
Nos pas nous menèrent dans une large caverne entièrement bloquée par les toiles, formant un labyrinthe de fibres blanchâtres emmêlées. Plus loin s'érigeait vers le plafond trois imposants cocons, et au fond de la grotte, trônant sur un amas de toiles emprisonnant les restes de proies données en offrandes, la Reine.

Ses dizaines d'yeux nous repérèrent à l'instant même de notre entrée. Elle siffla, frottant les poils de ses pattes avant contre ses mandibules baveuses.


"Je suis déjà venue ici pour l'affronter. Je connais le chemin, suivez-moi."

Notre progression se poursuivit à travers les toiles collantes. Les araignées jaune filaient entre nos jambes, profitant de nos difficultés pour nous infliger quelques cuisantes morsures.

"Saloperies !" lâchais-je.

"Soigne-toi, n'attends pas !" me conseilla la Terran.

Mon stock d'antidote descendait à vue d'œil. Ignis s'appliqua a éloigner la menace à l'aide de son faisceau lumineux. Les araignées ne supportant pas la lumière, elles disparaissaient dans l'ombre d'un côté pour réapparaitre de l'autre. La dernière toile nous séparant de la Reine se déchira sous le coup de bâton de Sélène.

"On y est ! Attention !"

La Reine donna de violents coups de pattes sur la roche en sifflant....




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene
Amie des bêtes
Amie des bêtes
avatar

Nombre de messages : 252
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2010

Feuille de personnage
Classe:
Elément:
Level:

MessageSujet: Re: L'Antre enchevêtrée   Lun 13 Déc 2010 - 18:40

Il faisait bon dans cette grotte. L’odeur d’humus mêlé au minéral rafraîchissait l’atmosphère. La Terre et sa vie grouillante à l’état pur. Après avoir passé pas mal de temps à récolter, j’avais besoin de me défouler un peu, et c’est tout naturellement que j’avais répondu à l’appel du guerrier aéris pour tuer la Reine des arraignées.

Nous progressions lentement dans les toiles mêlées des arachnides. J’en profitais pour abattre méthodiquement chaque bestiole qui osait s’approcher un peu trop près de nous. J’avais déjà affronter ces monstres de nombreuses fois, ce qui ne les empêchaient pas de revenir sans cesse à la charge.

Arrivées dans l’antre de la bête où la chaleur devenait presque étouffante, notre ouïe plus que la vue nous avertit immédiatement que la Reine s’était activée. Approchant à pas prudents, nous nous arrêtons face à elle et lançons de concert nos coups et sortilèges. Répliquant, les pattes et mandibules en action, la bête ne se laisse pas faire pour autant et nous inflige de temps à autre de profondes blessures, nous obligeant à nous soigner à fortes doses de potions.

Au fur et à mesure que le temps passe, nos yeux s’habituent à l’obscurité et nous révèlent de plus en plus l’hideuse créature face à nous

On dirait une abeille avec ses rayures noires et jaune, la honte pour une araignée
, lâcha l’elfe noir

C’est peut-être l’union d’êtres si différents qui fait que la bête s’escrime et s’épuise petit à petit malgré sa résistance. A chacun sa technique : magie destructrice, estocades ou magie lumineuse… L’eau, l’air et la terre se mêlent face à la menace.

Elle n’en a plus pour très longtemps, constatais-je

Ca, c'est grâce a ma force surelfique, répondit Helevorn

Jetant un regard en coin à l’intéressé comme pour le sonder, je soupire sans répliquer, un léger sourire en coin.

Mais bientôt nos provisions de potions s’amenuisent, et Ignis décide de s’absenter pour aller en chercher.

Continuons en attendant, fis-je au guerrier, mais garde quelques potions, je peux te soigner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helevorn
Etoile Noire
Etoile Noire
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 35
Date d'inscription : 23/08/2010

Feuille de personnage
Classe: Etoile noire
Elément: Aéride
Level: 105

MessageSujet: Re: L'Antre enchevêtrée   Lun 13 Déc 2010 - 23:02

Le combat avait commencé depuis quelques minutes. La Reine se montrait à la fois rapide et terriblement efficace, si bien que la moindre attaque que je lui portais n'étais pas sans conséquences. Mes coups d'épées semblaient à peine entailler son corps, l'extrémité de ses pattes étaient munies de piques tranchants, le reste était recouvert de poils urticants.
En réponse à un coup d'estoc, d'un geste puissant de ses pattes, l'Arachnide me projeta contre la parois. Je tombais à genoux le souffle coupé.


"Arrrrh..."me relevant à l'aide de mon épée , "Les complexes ça rend agressif. Ça doit pas être facile tous les jours d'être une araignée croisée avec une abeille..."

Racontant quelques bêtises et fanfaronnant comme à mon habitude pour détendre l'atmosphère, je me lançais à nouveau à l'assaut pour atterrir brutalement contre un rocher dans un bruit de ferraille.

"Arrgh..Bordel de...Elle a beigné mon plastron la saleté !"

Fouillant dans ma besace, mes doigts cherchèrent une potion de soin, en vain.

"Je n'ai plus de potions !"

"Je vais être en rade aussi !" lança la magicienne.

"Je descend à la Mine pour refaire le plein, tenez bon !"

Ignis disparut dans le labyrinthe de toiles, nous laissant seuls face à la Reine.
Sélène se rapprocha de moi pour me prodiguer des soins, tandis que la pondeuse piaffait sur son tas d'ossement en agitant ses mandibules.


"Cette bestiole doit bien avoir un point faible..."

"Nous devrions attendre un peu, le temps qu'Ignis revienne."

"Oui...mais je ne sais pas si elle nous en laissera le temps..."

Sa multitude d'yeux rougeoyant scrutait le moindre mouvement, à l'affût. Voyant que nous ne bougions plus, la bête s'avança lentement vers nous en sifflant, plantant une à une ses longues pattes crochues dans le sol vaseux.

"Nous devrons faire sans les potions..."

La Reine poussa un cris strident et chargea. Le combat s'éternisait. Seul mes rudiments de soins et les connaissances de la Terran assurèrent notre survie.
Dans une ultime attaque, la magicienne déferla une vague d'énergie blanche de son spectre sur le flanc découvert de la Reine, lui arrachant deux de ses pattes. Elle chancela avant de perdre l'équilibre dans un effroyable sifflement. Le moment propice pour porter le coup fatal était venu. Profitant de sa position de faiblesse, mon épée s'enfonça profondément dans sa gueule dans un geyser de sang noir. La retirant d'un coup sec, je la dressa ensuite au dessus de moi et l'abatis comme un couperet sur sa tête qui roula jusqu'aux pieds de Sélène dans un immonde bruit de mandibules.
Reprenant mon souffle, je tournais le dos à la carcasse comme un novice, et j'allais rapidement le payer...Dans un soubresaut nerveux, le crochet d'une patte me frappa de côté, m'étalant à même le sol dans un râle douloureux. Sélène se précipita vers moi. Un filet de sang ruissela le long de mon armure. Je serrais les dents, avec l'impression qu'une lance m'avait perforé le flanc.


"AAArrrh..."me tournant douloureusement sur le dos.

La magicienne prit un linge et de l'eau de sa gourde pour nettoyer préalablement la plaie suintant entre les attaches de mon plastron. La souffrance me cuisait, me lançait de l'aine jusqu'au cou, et se propageait sur mon torse et dans mon dos. Ma tête posée contre la pierre me transmettait les vibrations de plus en plus rapprochées de dizaines de pattes alentours, martelant avidement le sol, grimpant aux toiles, accompagné du son organique des mandibules...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene
Amie des bêtes
Amie des bêtes
avatar

Nombre de messages : 252
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2010

Feuille de personnage
Classe:
Elément:
Level:

MessageSujet: Re: L'Antre enchevêtrée   Mar 14 Déc 2010 - 15:12

Si les attaques de la Reine, que j’avais appris à esquiver et à prévenir, me touchaient moins et étaient assez aisément soignable avec un bon sort, elles n’épargnaient pas l’elfe noir. Moins aguerris, il était plus durement touché, même s’il n’en montrait rien et fanfaronnait un peu.

Sans plus de potions, j’employais plus d’énergie à me soigner ainsi que mon compagnon qu’à affaiblir la bête. Si bien qu’elle reprenait de la vigueur et tenta quelques charges réprimées de justesse. Ses pattes pointues griffaient la pierre au rythme des rayons lumineux de mon bâton, et des coups d’épée d’Helevorn.

A l’affût du moindre mouvement, ses yeux nous scrutaient avidement, et nous ne pouvions même pas tenter d’attaquer sur deux cotés différents. Mais à force de patience et d’adresse, l’Arachnide finit par relâcher un peu sa vigilance. Déployant un maximum de mon énergie, j’envoyais un faisceau de lumière irradier le monstre en lui arrachant des membres. Hurlant de douleur d’un cri plus que strident, la Reine s’effondra de coté et je laissais le guerrier l’achever.

Observant l’Aéris à sa tâche sanglante, j’adressais une rapide prière à Fimine, lui recommandant l’âme de la bête. J‘avais gardé cette habitude depuis Terra, en remerciement de chaque vie prise avec nécessité.

C’est alors que la tête du monstre vint bruyamment rouler jusqu’à moi, m’arrachant une moue de dégoût et un regard perçant vers le guerrier. Fier de lui, il fit l’erreur de tourner le dos au cadavre qui n’en avait malheureusement pas fini avec lui.

Un tic nerveux d’une patte le frappa de plein fouet, l’envoyant face contre terre à quelques mètres, le flanc déchiré. Prenant mon nécessaire de soin, j’accours vers lui pour refermer la blessure. Mais celle-ci est profonde cette fois, et j’ai besoin de temps…. Que je n’ai pas. Tout mes sens m’indiquent que des dizaines d’araignées se frayent un chemin jusqu’à nous pour venger leur Reine disparues.

Un court instant, la panique menace de me submerger, mais je me ressaisis à temps. Les monstres se rapprochent, je déploie mon énergie en une boule de feu lancée à coté de nous pour dissuader quelques minutes les bêtes de trop se rapprocher. Ce répit me permet de cautériser un minimum la plaie pour empêcher une trop grande perte de sang. Le feu commençant déjà à faiblir, j’aide Helevorn à se relever et l’entraîne dans le dédale du labyrinthe toilé.

Arrête de gémir !, grognais-je entre mes dents à l’intention de l’elfe, moitié exaspéré, moitié inquiète. Quelle poisse, marmonnais-je pour moi-même, bon au moins, cette grotte nous aura rendu nyctalopes…

Effectivement, on y voyais maintenant parfaitement malgré la totale obscurité. Mais bientôt la densité des toiles nous força à nous arrêter, et pour couronner le tout, la blessure du guerrier commençait à se rouvrir. Les monstres se rapprochaient de toute part. Aussi vite que je le pouvais, j’essayais de déchirer les épais fils mais ne réussis au final qu’à nous empêtrés encore plus. Nous étions pris au piège ! Les araignées grouillaient à quelques centimètres de nous.

Tiens bon ! lançais-je à l’Aéris toujours à terre

Usant de mes dernières forces, je tentais un sort puissant censé rendre l’ennemi doux comme un agneau, et propageais autour de nous un rayon lumineux sur les bêtes. Instantanément, les bêtes calmèrent leur furie et se détournèrent lentement. Sans doute allaient elles se choisir une nouvelle reine. Voilà qui nous laisserait un peu de répit.

Epuisée, je m’adossai à la paroi enchevêtrée en me laissant glisser au sol.
Mon regard croisa celui de l’Aéris qui malgré sa blessure, arriva encore à plaisanter :

On fait quoi maintenant ? Une partie de carte ça te dit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helevorn
Etoile Noire
Etoile Noire
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 35
Date d'inscription : 23/08/2010

Feuille de personnage
Classe: Etoile noire
Elément: Aéride
Level: 105

MessageSujet: Re: L'Antre enchevêtrée   Mar 14 Déc 2010 - 15:40

"Tu as des cartes ?"répliqua la Terran.

"Hum...voilà une remarque bien pertinente ! Humppff..."

Je serrais les dents pour réprimer un geignement de douleur. Mon plastron me comprimait le thorax, j'avais l'impression d'étouffer. D'une main je détachais les attaches et me libéra de mon armure. Je jetais un œil à la plaie qui palpitait intensément. Le sort anti-hémorragique que la magicienne m'avait lancé se dissipait peu à peu, laissant couler à nouveau quelques larmes sanglantes le long de mon ventre. Examinant le lieu où nous nous trouvions pour récupérer quelque chose qui pourrait retenir le flux, j'agrippais les filaments d'une toile et les enroula autour de ma main de sorte à former une bande de fortune.

"Qu'est ce que tu fais ?"

Je lui tendis la toile enroulée.

"Bande ma plaie avec ça, enroule mon ventre avec la fibre."

Je déchirais un bout de ma cape et lui donna.

"Pose ce carré sur ma plaie et met ensuite la toile autour de moi. Les fibres sont résistantes, imperméables et élastiques, je pense que ça fera l'affaire jusqu'à ce qu'on puisse retourner en lieu sûr."

A cet instant mes pensées se destinèrent à Ignis, je m'inquiétais du temps qu'elle mettait a nous rejoindre. Peut être avait-elle fait une mauvaise rencontre, si c'était le cas, la situation devenait bien plus préoccupante. Soit elle ne reviendrait pas, chose que je ne voulais même pas envisager, soit elle serait retardé, et en l'état actuel des choses, moi blessé, Sélène à bout de ses forces magique, j'ignorais combien de temps nous allions pouvoir tenir en plein coeur de l'Antre.

"Combien de temps avons-nous avant que les araignées ne reviennent nous assaillir ?"

"Le sort que j'ai lancé durera un moment, j'y ai mit mes dernières forces spirituelles."

"Voilà déjà une bonne chose..."

Sélène s'agenouilla près de moi et commença à bander ma plaie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene
Amie des bêtes
Amie des bêtes
avatar

Nombre de messages : 252
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2010

Feuille de personnage
Classe:
Elément:
Level:

MessageSujet: Re: L'Antre enchevêtrée   Mer 15 Déc 2010 - 15:13

Je souris en entendant l'idée d'Helevorn. Excellente idée même! Quoi de mieux que des fils finement tissés en guise de bande de protection!
Après avoir testé l'elasticité de la toile, j'aidais l'elfe à s'asseoir. Comprimant la blessure avec le tissu du guerrier, j'enroulais soigneusement la toile autour de son torse.
La chaleur ambiante rendais la tâche difficile, chaque mouvement demandait un effort pour sortir de la torpeur infligée.

Esquissant un demi-sourire, je sentais l'elfe noir plongé dans ses pensées. En même temps, je devais bien avouer que moi-même je commençais à me demander quand Ignis reviendrait et ce qu'il lui était arrivé.

Quand j'eus finis de bander la plaie, je sortis encore une petite fiole de ma besace.

Bois ça, tu devrais reprendre des forces!

J'omis volontairement de lui dire que le goùt ne serait peut-être pas agréable... tans pis, il le décourira bien!
Après quoi, je m'assis à coté de lui, muette et quelque peu songeuse.

Combien de temps passa? dix minutes, une heure? Toujours est-il que je fut brutalement sortie de mes pensées par le silence ambiant et oppressant. Qu'étaient devenus les monstres? Etaient-ils revenus?
Lentement, au fur et à mesure que je me concentrais sur l'environnement autour de nous, je sentis une étrange pression monter, un sentiment diffus de danger imminent, l'air me semblait de plus en plus irréspirable.
Je me levais d'un bond, éprouvant le besoin impérieux de sortir d'ici coùte que coùte. L'air frais me manquait comme jamais auparavant, et ce petit séjour forcé ici semblait m'amener aux portes des Enfers.

Prenant ma serpe qui me serait plus utile que le baton, je commençais à m'acharner sur les fils gluants qui constituaient notre prison.

Tu devrais te calmer, observa l'Aéris.

Lui jetant un regard glacial lui intimant l'ordre de se taire, je persévérais dans ma tache sans plus de succès qu'auparavant. Maugréant, je refusais d'abandonner malgré la fatigue, et m'évertuait, coup après coup, à déchirer ces maudits fils.

Super! Le grand guerrier... ouai! Inconscient surtout! Non mais vraiment, ça m'apprendra à vouloir aider, tiens!...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helevorn
Etoile Noire
Etoile Noire
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 35
Date d'inscription : 23/08/2010

Feuille de personnage
Classe: Etoile noire
Elément: Aéride
Level: 105

MessageSujet: Re: L'Antre enchevêtrée   Mer 15 Déc 2010 - 16:20

Sélène me tendit une fiole au contenu nébuleux. Le petit air qu'elle eût me fit tout de suite penser que le goût du breuvage n'allait pas me ravir. Qu'importe, l'heure n'était pas à la gourmandise même si je dégustais...

Je vidais la fiole d'une traite avant de la laisser rouler sur le sol.


"Ça devrait apaiser ta douleur un moment."

Effectivement, la potion m'apaisa assez pour que je ne me torde plus en deux, ce qui était fort appréciable. Je goûtais à un repos nécessaire, le corps pesant dans une nuée cotonneuse quand Sélène se leva brusquement et se jeta serpe à la main contre notre prison de fils gluants.
Je lui conseilla de se détendre, ce qui n'eût autre effet que de l'agacer davantage. Elle redoubla d'efforts contre la toile, du bout de sa petite serpe, au bout d'un moment elle finit par s'emmêler les avant-bras dans les filaments qui la firent prisonnière.

Elle poussa un soupir excédé, visiblement énervée contre moi.


"Tu as besoin d'aide peut être ?" demandais-je d'un ton détaché.

Aussi bête que les filles peuvent l'être parfois quand elles sont en colère, elle fit la fière et refusa en me toisant du regard par dessus son épaule.


"Hum..bien, comme tu voudras..."

Elle resta debout sans rien dire plusieurs dizaines de minutes avant de commencer à se plaindre.

"J'ai mal aux pieds !"

"Enlève tes chaussures, les talons c'est pas fait pour ce type de terrain."

"Pour mettre mes pieds sur ce sol dégoutant ? Sûrement pas !"

"Alors arrête de râler."

"Hum !"

Elle se détourna de moi avec dédain.

"Super! Le grand guerrier... ouais ! Inconscient surtout! Non mais vraiment, ça m'apprendra à vouloir aider, tiens!..."

"Qui a dit que j'étais un grand guerrier pour commencer, à part toi ? Puis je ne t'ai pas forcé la main, tu es venue te jeter dans la gueule du loup de ton plein grès ma jolie."

Je jeta un coup d'œil aux alentours, vérifiant que les araignées étaient à bonne distance, puis me mit sur pieds, épée en main et rejoignit la Prêtresse. Je me plaça derrière elle et glissa ma lame sous ses yeux.

"Tu es bien sûre de ne pas vouloir d'aide ?"

Silence.

"Tu es une vraie tête de linotte dis-moi...caressant sa gorge du fil de ma lame. Ainsi prisonnière, tu ne sais ce que je pourrais faire de toi..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene
Amie des bêtes
Amie des bêtes
avatar

Nombre de messages : 252
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2010

Feuille de personnage
Classe:
Elément:
Level:

MessageSujet: Re: L'Antre enchevêtrée   Jeu 16 Déc 2010 - 10:52

Inconsciente ! Sur ce coup là, je devais bien avouer que je l’avais été autant que lui. Cette pensée m’arracha un petit ricanement nerveux vite réprimé.
Mais j’étais trop orgueilleuse et en furie pour demander son aide au guerrier. Reprenant enfin un semblant de contrôle sur moi-même, je pus réfléchir posément à la situation… catastrophique, soit dit en passant !

En plus de la chaleur, de l’enfermement, des conditions difficiles, me voilà coincée dans cette maudite toile. Je fulminais contre Helevorn, qui je le savait bien, n’était aucunement responsable de ce qui nous arrivait. Mais ses fanfaronnades et la situation critique avaient finies par me pousser à bout.

Répondant à mes provocations, le Drow commence à changer de ton. Je le sens dans l’atmosphère comme une menace latente.

Qui a dit que j'étais un grand guerrier pour commencer, à part toi ? Puis je ne t'ai pas forcé la main, tu es venue te jeter dans la gueule du loup de ton plein grès ma jolie.

Ouai, ben on se demande bien qui est le Loup, vu son air soudain carnassier. C’est qu’il reprend du poil de la bête !

Sans même regarder en arrière, je perçois ses mouvements, il se lève et approche lentement. Il s’arrête derrière moi, à quelques centimètres. Je sens son haleine dans mon cou, sa présence comme une lourde barrière.
Sa lame passe soudain devant mes yeux, et dans le miroir qu’elle me reflète j’aperçoit les yeux brillants de l‘Aéris.

Tu es bien sûre de ne pas vouloir d'aide ?

Je m’obstine dans mon mutisme, que peut-il bien faire après tout? J’attend de voir ce qu’il va bien vouloir me révéler de lui.
Sa lame s’approche de ma gorge jusqu’à la frôler.

Tu es une vraie tête de linotte dis-moi... Ainsi prisonnière, tu ne sais ce que je pourrais faire de toi...


Je vais prendre ça pour un compliment, contrairement à ce qu’on pense, les linottes sont des oiseaux très intelligents !

Savourant le moment, je cherche un moyen de m’en sortir. Le regard plongé vers les ténèbres de la toile, une idée me vient. Malgré que je soit bloquée, j’ai un peu de marge pour fouiller et attraper ce qu’il faut dans une des poches de ma cape…

Attention Helevorn, apprend qu’il ne faut pas trop s’approcher de la bête sauvage tant qu’elle n’est pas apprivoisée…


Au même moment, je prend un léger élan, en avant contre la toile, puis rebondis légèrement, ce qui me permet de me projeter en arrière contre le guerrier et de l’envoyer valser sans crier gare. En même temps, je projette par l’arrière une petite dose de poudre aveuglante qui force l’elfe à lâcher son arme pour se protéger les yeux. Ce faisant, je me suis également projeté contre l’épée et légèrement entaillée la gorge. Mais peu importe !

… au risque de se faire mordre !

Profitant de cet instant de répit, je joue habilement de la serpe que je tiens toujours pour dégager une main de la toile. J’y arrive facilement avec un peu de concentration. Dégageant l’autre bras, je décide finalement de rester immobile et d’attendre la suite, et de laisser croire Helevorn que je suis toujours à sa merci…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helevorn
Etoile Noire
Etoile Noire
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 35
Date d'inscription : 23/08/2010

Feuille de personnage
Classe: Etoile noire
Elément: Aéride
Level: 105

MessageSujet: Re: L'Antre enchevêtrée   Jeu 16 Déc 2010 - 14:27

D'un mouvement de recul la Terran me poussa en arrière. Dans l'impulsion, ma lame s'appuya contre sa gorge, je la dégageais d'un geste vif de crainte qu'elle se blesse quand une poudre scintillante me picota les yeux.

D'un revers de main je frottais mes paupières. On aurait dit de la poudre de fée. Un moyen de défense des plus pacifique qui soit, arme passive de prédilection des Prêtresses...

L'air de rien, la jeune magicienne reprit sa place initiale. Rangeant mon épée dans son fourreau, je la contourna de côté, les sourcils froncés.


"Qu'est ce que tu regardes ?!"

Un mince filet de sang courait le long de sa gorge et s'échappait dans les replis de son décolleté.

"Tu saignes."

"Hum." Elle baissa le menton et se rendit compte de sa blessure. "Ce n'est rien, je vais arranger ça en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire."

Elle posa sa main sur sa gorge et se concentra. Son visage prit soudain un air contrarié.

"Que se passe-t-il ?"

"Mes forces magique ne se régénèrent plus..."

Le lieu, sombre, baigné d'une aura puissamment maléfique et pernicieuse opérait négativement sur la régénération de Sélène.

"C'est mauvais signe..."

"C'est la première fois que je reste aussi longtemps dans l'Antre, je n'aurais jamais pensé que ma puissance spirituelle serait aussi affectée..."


La situation empirait de minute en minute. Le temps s'égrenait, les araignées risquaient de revenir bientôt à la charge, nous étions prisonniers, Ignis n'était toujours pas là et son retard révélait désormais d'un évènement anormal.
La blessure de la Terran ne cessait de couler en une fine rayure. L'odeur de son sang s'échappant au creux de sa poitrine aiguisa soudain un redoutable appétit. Je dégaina mon épée et l'abatis sur les derniers filaments qui la retenaient, puis je la pris par le bras et la fit assoir sur un rocher.


"Qu'est ce que tu fais Helevorn ?!"

"Reste calme..."

Assise devant moi, je la regardais un instant aux prises avec des pensées à l'opposé du sens commun. Tentant de me maîtriser, je me contrains à ordonner mes idées et à réfléchir aux priorités. Je déchirais de son avant bras un reste de toile et le malaxa entre mes doigts.

"Je vais te faire un pansement comme pour moi, ne bouge pas."

Je m'accroupis face à elle et d'une main fis basculer sa tête en arrière pour y apposer la compresse de fortune.
La vision de sa gorge ainsi offerte, sa chair tendre, clair, douce m'électrisa subitement. Sans plus de contrôle, ma bouche s'enfouit voracement contre sa poitrine, faisant courir ma langue le long du filet sanglant, jusqu'à la source.
La jeune Terran tenta de se débattre, mais mes mains emprisonnaient fermement ses poignets et le poids de mon corps l'empêcha de se relever.

La saveur de son sang pur excita mes sens, au fond de mes yeux, la lueur émeraude scintilla puissamment, s'emparant de mon regard tout entier...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene
Amie des bêtes
Amie des bêtes
avatar

Nombre de messages : 252
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2010

Feuille de personnage
Classe:
Elément:
Level:

MessageSujet: Re: L'Antre enchevêtrée   Ven 17 Déc 2010 - 12:51

Reste calme...

Il me fixe maintenant d'une lueur étrange que je n'apprécie guère... ou bien est-ce moi qui psychote?

Je vais te faire un pansement comme pour moi, ne bouge pas.

Me laissant docilement guidée par sa main, je suis soudain si stupéfaite par son brutal assaut que j'en oublie pendant quelques secondes de réagir.
Prévoyant, l'Aéris me tient déjà sous sa coupe en me maintenant les poignets sous le poids de son corps. Le contact de sa langue sur ma peau me révulse et m'attise à la fois. Je perd la notion du temps, et l'espace d'un instant, ma chair menace de succomber à son etreinte... Mais ma conscience ne peut s'y résoudre. Pas comme ça.
Par tout les moyens, je tente de le faire revenir à la raison

Arrête! ça suffit, Helevorn!


Je sens sa perte de controle, une conscience asservie par ses instincts les plus primaires. Une étoile peut-elle faire du mal à une autre? Sans nul doute en cet instant, et c'est ave un goùt amer que je songe qu'il est peut-être dans ma destinée de devoir affronter mes frères, mes compagnons d'armes. Une image nette d'un guerrier Igné au temps des Ombres s'impose à mon esprit..
Ce souvenir réveille aussi ma férocité, et je ne vois plus qu'Helevorn comme un ennemi dont il faut que je me débarasse.
Au diable sa blessure qui m'avait fait le ménager un peu plus tôt, ce n'est que par sa souffrance que je pourrai me libérer.

Mes bras toujours emprisonnés entre sa puissante poigne, je joue des jambes et des pieds pour tenter de rouler sur le coté. Petit à petit, et alors qu'un étrange lueur emeraude s'allume dans le regard du guerrier, j'arrive à gagner du terrain et à repler mes genous sous son poids. Cherchant la meilleure prise, je frappe à l'aveugle le torse du Drow dans l'espoir d'atteindre l'endroit de sa blessure.
Rien ne semble l'ébranler jusqu'au moment ou un coup semble avoir fait mouche. Il lache prise un moment avec un grognement de douleur, et j'en profite pour me redresser d'un bond et foncer sur lui de toutes mes forces contre son point faible, le renversant en arrière.

Après quoi, reculant vivement contre la paroi, les lèvres retroussées comme un félin qui grogne, je gronde à l'intention de mon assaillant

Ne t'avise pas de t'approcher !

Repliée sur moi même en une position de défense, le corps en sueur et tremblottant d'épuisement, je fixe le guerrier d'un regard de braise. Je le vois se relever lentement, incapable du moindre mouvement et dans l'attente de la fin de l'affrontement. Tel un fauve acculé, tout mon être exprime le rejet face à mon adversaire.
Mais mon regard se brouille et la tête me tourne soudain. Non, pas maintenant! Il me faut tenir encore un peu, juste quelques instants, ne pas céder devant la force brute, résister jusqu'au bout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helevorn
Etoile Noire
Etoile Noire
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 35
Date d'inscription : 23/08/2010

Feuille de personnage
Classe: Etoile noire
Elément: Aéride
Level: 105

MessageSujet: Re: L'Antre enchevêtrée   Ven 17 Déc 2010 - 13:41

Prisonnière elle était. Mon instinct originel fît ce qui devait être fait, contrôlant la poigne de mes mains sur ses poignets, contrôlant les muscles de mes jambes et de mon ventre. La saveur de son sang éveilla ma nature profonde. Sa poitrine se soulevait hâtivement, je sentais son cœur s'emballer, cogner contre mon torse. Ses cheveux noir s'éparpillèrent contre la pierre quand je la fît basculer à terre. L'espace d'un instant, je sentis son corps chaud comme un appel, un délicieux frisson lui remonta du bas des hanches jusqu'au creux de la nuque. Elle se surprit elle même à ressentir quelque chose que son entendement rejettais. Dans ses yeux, un mélange de peur et de hargne se mêlèrent alors, je la sentais se trémousser comme une proie affaiblie refusant d'accepter son destin.

Une morsure dans son cou, pour la goûter avec moins de superficialité. Elle geignit et gigota plus encore. Mes dents s'enfonçèrent dans sa chair jusqu'à la marquer, l'instant était intense et dangereux, j'étais envahis. Au fond de moi, une voix murmura, je n'y prêtais guère attention jusqu'à ce qu'un prénom soit prononcé...suivi d'une douleur aiguë à la tête. Grognant de douleur, je lâchais ma prise qui en profita pour se dégager et reculer contre les toiles. Je me mis sur pieds avec lenteur, le regard fixe. Son souvenir m'avait traversé, du fin fond de mon être pour arracher ce voile de folie aveuglante.

Sélène me dit quelque chose que je ne compris pas, tout se figea, martelant mes tympans tel la rythmique d'un tambour. Je m'essoufflais de cette lutte. Mes mâchoires se serrèrent, je me répètais son nom, encore, et encore, puis peu à peu je sentis la lueur émeraude disparaitre de mon regard pour retrouver sa couleur initiale, d'un jade profond.

Après avoir pris quelques instants, je me redressais, croisant le regard de la Terran, tremblante.


"Ne t'avise pas de t'approcher !" me lança-t-elle.

Mes prunelles s'aiguisèrent sur la magicienne.

"Je ne veux rien de toi."

Je me détournais d'elle, le visage fermé et entrepris de renfiler mon plastron quand je sentis ma plaie commencer à se réveiller dangereusement. Sélène se releva, visiblement furieuse et m'abreuva d'un flot de parole que je ne pris pas la peine d'écouter, trop centré sur moi-même et sur ce qu'il venait de se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ignis
Déterreuse de cadavres
Déterreuse de cadavres
avatar

Nombre de messages : 2046
Age : 38
Date d'inscription : 15/10/2007

Feuille de personnage
Classe: Nécromancienne
Elément: Euhh Eau ...
Level:

MessageSujet: Re: L'Antre enchevêtrée   Ven 17 Déc 2010 - 15:17

Tout à commencé dès l’aube. Diverses visions sont venues chercher le point central de ma conscience pour s’y glisser. Des flashs, des voix, des agissements. Ces voix qui sans retenue ont réitéré… donne moi un souffle, donne moi un soupir, cède moi un murmure avant de t’en aller.. Dans un chuchotement sans cesse répété, encore, et encore, jusqu’à ce qu’enfin je comprenne le véritable sens de ces mots. Un sourire c’est alors dessiné sur mes lèvres.

Il ne manque plus que l’opportunité. Je n’ai point dû en créer une, tout s’est amalgamé sans même que je m’en mêle. Les étoiles, encore une fois fidèle à ce qu’elles offrent ont su faire en sorte qu’encore point ne me trompe. Alors, Je n’ai fait que m’inspirer de leur vérité.

L’opportunité …

C’est à Melrath Zorak qu’elle se détaille. J’y suis déjà et je sais ce qu’il adviendra…

J’y suis … La grotte aux araignées, juste avant de répondre à l’appel du Drow, j’ai dépecé quelques écureuils avant de rejoindre la cavité.

En cet instant, j’y suis seule et patiente une poignée de secondes avant de voir arriver Helevorn. Quelques échanges de banalité, en attendant Selene. L’attente est brève, sa silhouette se dessine enfin à l’entrée de l’antre. Je ne peux réprimer un large sourire quand elle arrive, discrètement, je tourne la tête avant de reprendre un semblant de sérieux. Puis, je passe devant dégageant le passage encombré de toiles sous ma dague.

Viles bestioles, si perfides quand elles se sentent en danger et si vite broyée comme un cœur que l’ont s’amuse à laminer vigoureusement entre les doigts. Etrange satisfaction qui prend la peau comme chair frissonnante. Le chemin s’ouvre, et la reine trépigne de pouvoir nous écraser, elle n’en n’aura sans doutes point l’occasion, du moins tant que je suis là. Nous commençons à enchainer les coups, lui infligeant avec délice quelques maux pouvant la torde quelques instant de douleur.

Il est tant …

Lâchant le plus naturellement du monde malgré tout avec une once de hâte un :
« Je dois m’en aller, soyez prudents j’essaie de revenir le plus vite, possible … »

Ils manqueront bientôt de potions, ils manqueront bientôt de force, et le danger sait se faire sournois. Pris au piège …

Une ultime incantation pour affaiblir la bête puis m’en retourne et ne fait plus qu’un avec les ténèbres…




***

Le temps passe inexorablement sans que je ne puisse bouger d’un pouce, pourquoi est-il revenu, et maintenant ? Il me tient entre ses songes, il me paralyse et me souffle sa volonté. Vent du Nord, me gelant entres ses morsures. M’infligeant ainsi les images qui ne peuvent s’oublier. M’imposant à nouveau les règles qui ne peuvent être violées.

Mon cœur s’arrête lorsque que de ses griffes, il m’entaille la joue. Le sang s’écoule lentement la chaleur qui le fait vivre se refroidit à mesure que la larme de sang trace ses sillons le long de mon cou. Point de peur, il se passera ce qu’il devra se passer. Je sens ma gorge se serré, de ses doigts glacé il serre, serre, jusqu’à ce qu’enfin je gagne une brève inconscience, puis il finit par me relâcher.

Combien de temps s’est écoulé ? Point ne sais …

A même le sol, ma besace est retournée. Avec un léger rire, secouant ma tête par la négative, je ramasse les potions, et m’apprête à rejoindre le guerrier et la magicienne, s’il n’est point trop tard. J’ai un gout de sel dans la bouche une longue perle vermillon humide choit encore sur mon visage descendant du coin de l’œil jusqu’aux commissures de mes lèvres. J’ai beau chercher, il n’est plus là. Il arrive toujours à apparaître aux moments propices. C’est comme si à chaque fois que je m’égarerais dans une futile réflexion, il s’en viendrait plongeant son ombre sur la totalité de mon corps, engouffrant ainsi les désarrois inutiles.

Un bruit fait écho, j’entends là le bruissement connu de ces bêtes. Mes yeux se tournent alors vers le ruisseau qui tout soudain reprend vie. Je sais ce qu’il me reste à faire. Un sourire un coin, je m’approche de l’eau, m’agenouille puis y plonge mon indexe. Dans une incantation maintes fois exercées, je fais tourner mon doigt à la surface de la rivière. Ainsi se dévoile l’antre en sa totalité, sous le mouvement des vagues, je distingue deux silhouettes, et je décèle ce qui s’y passe.

Mon rire cristallin alors se répand dans l’horizon, faisant écho bien au-delà des vallées qui me sépare de la caverne. Aucune miette ne m’échappe, bien que dans le flou tout peut se révéler autre. J’en devine tous le sens.

Alors, toujours cet étrange sourire sur les lèvres, je me relève, empoigne ma besace puis fais le chemin à rebours. Ils sont en vie, et c’est là, la seule chose qui compte en cet instant. Déjà assez de pertes.

Plus aucunes entraves sur le chemin inverse. Tout parait si vide si je ne contemple point le ciel. J’avance sans hâte, sans faux-fuyant jusqu’à la naissance de la cavité. Sans un bruit, je chemine entre les araignées, je fais fondre les toiles, et j’avance jusqu’à apercevoir Selene et Helevorn un peu plus haut dans une posture révélatrice. Alors, je ris sournoisement discrètement. L’instinct et les pulsions, à quoi bon les retenir si ce n’est que pour ne plus en souffrir ? Je secoue la tête et me dévoile.

Sans un mot, avec indolence, je libère ma dague de son fourreau, puis commence à libérer le passage pour qu’ils puissent se libérer. Je m’approche en premier de Selene, lui tend un philtre de guérison, passe ma main sur son visage caressant sa joue, lui dépose un baiser sur les lèvres avant que je ne me penche à son oreille pour lui susurrer juste ces trois mots.


« Pourquoi résister Selene ? »


Je me tourne ensuite vers le Drow, lui tends également une potion régénératrice puis le toise du regard un sourire narquois prenant possession de ma bouche ce qui me tire juste une douleur qui se réveille après la griffure spectrale. Je saigne encore, et même la salive de plantovor ne pourra point arrêter le saignement, parce que, ce dont j’ai été témoin tout à l’heure est l’œuvre d’une puissance que rien ne saurais arrêter qui marque et qui disparaîtra lorsque je …


Point de pensées, et juste plonger mon regard dans le vert de ses yeux.






********************************************************************



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene
Amie des bêtes
Amie des bêtes
avatar

Nombre de messages : 252
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2010

Feuille de personnage
Classe:
Elément:
Level:

MessageSujet: Re: L'Antre enchevêtrée   Ven 17 Déc 2010 - 22:54

Le guerrer se relève lentement comme sonné, comme en prise avec lui-même. Ses yeux reprirent lentement leur couleur normale, mais je me refusais toujours à relâcher ma vigilence ou à lui trourner le dos ne serais-ce qu'une seconde. Le visage impassible, il s'enferme dans un mutisme après avoir lacher sa réplique comme du venin.

Je ne veux rien de toi

Ben voyons! Et c'est tout, rien pas une explication, pas une excuse, mais à quoi voulais-je bien m'attendre.
Me relevant et toujours sur mes gardes, je fais lentement les cents pas le long de notre prison, m'interrogeant sur ce Drow décidément bien étrange et sur ma conduite à tenir avec lui dorénavent...



Je n'ai pas le temps d'y réfléchir davantage qu'une présence se fait ressentir. Helevorn aussi a capté son aura, et voilà qu'apparait nonchalement la nécromancienne Aqua, dégageant les toiles et nous libérant enfin de ce lieu perfide. Loin de me soulager, l'arrivée d'Ignis, son attitude, la manière dont elle s'approche et l'assurance qu'elle dégage me donne froid dans le dos.

Sans un mot elle s'approche, et commence par me tendre une potion. Comme hypnotisée par sa présence, je me laisse passivement faire quand elle me caresse la joue avant de déposer un doux baiser sur mes lèvres. Puis trois mots sussurés, trois mots qui m'electrisent et me font comprendre l'étendue et la perfidie de la situation. Cet instant où tout bascule.

Pourquoi résister Selene ?

Stupeur, incompréhension, colère.. tant d'émotions associées et entremêmlées se déversent en moi en un fleuve impétueux. Je sais qu'elle sait tout. Jusqu'à la moindre de nos pensées peut-être. Mais à quoi rime cette épreuve aux allures d'initiation, quel en était l'investigateur? Sont-ce vraiment les Etoiles? Tout nos actes étaient-ils écrits à l'avance? Milles questions fourmillent en mon esprit, et celle qui a tout déclenché est inscrite au plus profond de mon être...
Pourquoi résister?

La sorcière s'est déjà détournée et fixe Helevorn. Prise d'un sentiment de révulsion, je lâche à mi-voix ma réponse dans un soupir, avant de m'en retourner vivement vers la sortie, sans plus d'attention à la suite des évènements.

Pour vivre et mourir libre de ses actes, en toute conscience.


L'air frais se fait sentir à quelques pas de la sortie. Troublée, c'est le crépuscule et les Etoiles naissantes qui m'accueillent dehors. Inspirant profondément, je tente quelques secondes d'oublier ces dernières heures. Mais l'amertume me rattrappe vite. Je me sens trahie, abandonnée, comme si le monde s'écroulait soudain autour de moi, en découvrant que tout n'était que supercherie. Que devais-je en conclure? Qu'il fallait céder à tous ces instincts? Est-ce là le message celeste? Foutaises! Depuis que je tente de m'atteler à la compréhension des Etoiles, plus de questions émergent que de réponses. Me serais-je trompée dans mon choix? Et puis finalement, ais-je vraiment choisis?

Le vide maintenant, une envie de m'écrouler à terre et de dormir pour l'éternité. Je n'ai pas envie d'avoir la compagnie de mes semblables ce soir, il me faut de la solitude. Me tournant vers les cimes, un grognement familier se fait entendre, et j'aperçois deux yeux ambrés à travers les sapins. Je souris, mon fidèle compagnon est là au moins. Le suivant dans les hauteurs, me rapprochant paradoxallement des Etoiles que je cherche à fuir ce soir, je finis par m'écrouler à l'abri d'un bosquet de sapins, veillée par un lynx aux yeux de feu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helevorn
Etoile Noire
Etoile Noire
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 35
Date d'inscription : 23/08/2010

Feuille de personnage
Classe: Etoile noire
Elément: Aéride
Level: 105

MessageSujet: Re: L'Antre enchevêtrée   Ven 17 Déc 2010 - 23:56

Le breuvage se répandit sur ma langue avant de couler dans ma gorge. Une chaleur réparatrice irradia mon ventre, insensibilisa ma blessure qui se tût à nouveau pour un moment.

Elle accrocha mon regard avec intensité, au fond de ses prunelles, je sus qu'elle savait. Elle savait que je le sentais.

Sur sa peau d'opale, une larme sanglante avait glissé sur sa joue, et s'écoula, sinuant le long de son cou. J'inspirais son parfum en fermant les paupières, un frémissement s'empara de mes lèvres, cette fragrance subtile et capiteuse...le sourire carnassier du prédateur retrouvant sa femelle s'empara de mon visage. A cet instant j'aurais aimé la saisir brutalement et la dévorer dans un baiser sanguinolent, dans une morsure aussi cuisante que lascive. Les muscles de mon corps se tendirent. Pas maintenant...

Je me maîtrisais, m'infligeant une délectable torture. Je voulais juste me céder un millième de mon désir, de quoi attiser mon envie d'elle sans le contenter. Ma main se saisit de sa nuque, je lècha la rayure vermeille jusqu'à la griffure.
Contre mon palais, ma langue s'appuya et glissa lentement, libérant la quintessence écarlate.

Nos regards se happèrent à nouveau. Je l'embrassais d'une morsure fougueuse...Repus de notre brutale étreinte, nous nous aperçûmes que la jeune Terran avait fuit...



De retour à l'auberge des Mines, Ignis m'accompagna à ma chambre et s'éclipsa dans la salle d'eau pour faire couler un bain.
Dans le couloir, j'entendis le tenancier bavarder avec un client. Je griffonna quelques mots sur un bout de parchemin, le plia en trois et sortis dans le couloir.


"Aubergiste !"
l'interpellais-je. Une jeune Magicienne de Terra du nom de Sélène viendra sans doute prendre une chambre ici, si ce n'est déjà fait. Remettez-lui ça."

"C'est de la part de qui ?"

"Elle le saura en lisant."

L'homme gratta le coin de sa barbe en levant un sourcil et glissa le papier dans la poche de son veston. Je le prit vivement par le bord de son habit et le tira vers moi.

"Ne manquez pas de lui donner." l'avertissais-je.

Surpris par mon ton il hocha frénétiquement la tête et disparut dans l'escalier sans se retourner. Je rentrais dans la chambre et ferma la porte à clés...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ignis
Déterreuse de cadavres
Déterreuse de cadavres
avatar

Nombre de messages : 2046
Age : 38
Date d'inscription : 15/10/2007

Feuille de personnage
Classe: Nécromancienne
Elément: Euhh Eau ...
Level:

MessageSujet: Re: L'Antre enchevêtrée   Sam 18 Déc 2010 - 14:08

Etranges événements qui s’en suivent. Selene, pantoise devant ce qui arrive, sans mot dire, boit son philtre. Je vois en elle la stupeur, les interrogations, l’incompréhension. Il n’est point là question justement de ce que sont les étoiles, mais plutôt de les laisser chanter à travers son âme. Bonne ou mauvaises, crues ou gouteuses. Tout ceci n’est que l’ombre de ce qui a pu se passer autrefois. Face à ses tourments, elle ne peut les ignorer. Elle doit seulement les apprivoiser pour servir sa propre cause aux travers de l’inspiration que concèdent les étoiles.

Ses mots murmurés pour me répondre sonnent mystérieusement faussé à mon oreille. Elle n’a sans doute guère compris le sens de ma question. Elle décide ensuite de prendre la fuite. J’aurais aimé avant qu’elle ne parte lui dire autre chose. Il est trop tard présentement, aussi je le lui dirai quand le moment sera venu.

Ma tête penchée légèrement, j’ai écouté l’extérieur tout en gardant mes yeux planté dans ceux du Drow. La certitude émane alors, et il ne peut me tromper. Point de colère, et pourtant l’exaspération. Même au travers de son sourire je le décèle, encore une fois, sachant pertinemment ce qui l’anime en cet instant. De sa main, il me saisi la nuque pour m’obliger à approcher mon visage du sien. Point ne résiste et l’appel de la chair s’amplifie. Sa langue parcourant ma blessure avec envie. Un frisson me gagne et lorsqu’il m’embrasse et bien je cède encore une fois. Je me fais docile, j’aime ce contact, cependant, il ne peut savoir ce qui adviendra. Enfin, il me libère. Moi d’une main ouverte, je lui fais comprendre qu’aucun mot ne devrait sortir de sa bouche jusqu’à ce que nous arrivions à la Taverne.

Je passe devant, et me dirige contre l’auberge. Toujours en accord avec ce que je dois faire, je l’accompagne à sa chambre, me pliant une ultime fois à sa volonté. Un bain … Soit…

J’ai juste entendu une porte se fermer avant qu’il n’arrive. Je hausse un sourcil puis souris. La bassine fine prête je sors de la salle d’eau.

Rien n’est jamais acquis lorsque les doutes subsistent. Quand à l’autre Guerrier, je le laisse seul face à ses propres jugements. Il ne peut savoir et pourtant il le ressent. Ce qui s’est passé quelques minutes plus tôt reflète l’entièreté de ce que nous ne pouvons omettre.

Il faudra que je lui parle…

********************************************************************



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helevorn
Etoile Noire
Etoile Noire
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 35
Date d'inscription : 23/08/2010

Feuille de personnage
Classe: Etoile noire
Elément: Aéride
Level: 105

MessageSujet: Re: L'Antre enchevêtrée   Jeu 31 Mar 2011 - 16:23

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Antre enchevêtrée   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Antre enchevêtrée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Antre du Blup à Chartres
» L'antre du corsaire
» " L'antre de rushu"
» 1 er tournoi de l antre du dragon
» Raid Day l'Antre de Magtheridon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Constellations - TdE :: Visiteurs :: Salle de réceptions-
Sauter vers: