Constellations - TdE


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Là où naît l'ombre se cache la lumière [suite de l'insomnie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ombre
Sa Majesté Etoilée
avatar

Nombre de messages : 8477
Age : 33
Localisation : Au pays de la Mirabelle....hips!!
Date d'inscription : 08/05/2006

Feuille de personnage
Classe: Oui je l'ai
Elément: Terre
Level: 400

MessageSujet: Là où naît l'ombre se cache la lumière [suite de l'insomnie]   Sam 22 Oct 2011 - 17:26

L'aube se lève, rouge, les feuilles aux couleurs chaudes virevoltent bercées par le vent frais du matin. La danse des arbres sous un ciel plus bas que terre se fait envoutante, ensorcelante. J'écoute, j'observe, je scrute l'horizon et j'attends.

Quoi? Je ne le sais pas moi même, l'autre nuit m'a laissé comme un goût d'inachevé. L'impression de ne pas tout comprendre, de me perdre dans un labyrinthe de questions. Le pire dans tout cela c'est que ce labyrinthe est en moi, et la clé y est aussi, probablement. Enfouie au plus profond d'un corps d'homme et d'un cœur partagé entre l'amour et la haine, entre la vérité et le mensonge, entre le Bien et le Mal?


Je ne saurais précisé l'exactitude des pensées et des sentiments qui m'envahissent à chaque instant. Comme si nous étions deux, indécis, changeants... Après tout, quelque part, nous sommes deux. Il y a Ruun et moi. Et Lumi? Trouvera-t-elle une place sur le grand échiquier? Probablement. Reste à savoir si elle sera ma reine ou un pion du jeu de Ruun. Trouver des réponses devenait nécessaire, je sentais le Mal me ronger de l'intérieur, un peu plus chaque jour. Aucune échappatoire n'était possible. Les portes de mon âme étaient fermées à double tour et celles d'un hypothétique paradis l'étaient déjà également. Celles de l'Enfer me déroulaient déjà le tapis rouge à mes pieds. Rouge comme le sang que j'ai fait couler, rouge comme cette aube naissante. Le tatouage est toujours présent sur mon bras. Je serre les poings, respire un grand coup et me tourne vers le Ciel. Il était temps. Il fallait y retourner. Comment? Je ne sais pas mais je devais retourner sur mes traces, comprendre pourquoi j'ai fait ça où plutôt pourquoi il a voulu que je le fasse?


J'enfile ma cape et fouille machinalement ma poche droite, un petit bout de parchemin s'y trouve. Je le déplia, inquiet. Une inscription dans la langue de Ruun y figurait :

La lumière attire l'ombre et l'ombre retient la lumière.


Du charabia, encore et encore. Le temps filait sur l'horloge de ma chambre, les aiguilles trottaient à une vitesse folle. Le pâle soleil tentait déjà de rejoindre son zénith. J'avais passé des heures debout à la fenêtre à réfléchir, il était temps d'agir.


J'emmènerais Lumi avec moi, après tout elle a l'air directement concernée par tout ceci et elle me sera probablement d'un grand secours quand je devrais faire face à mon passé.

Je franchissais la porte quand une voix se fit entendre dans ma tête, des murmures, réguliers, une sorte d'avertissement et puis...plus rien. Ses paroles n'avait aucun sens.

"Approche toi de la lumière et craint l'ombre car l'ombre ne recrachera que vos os"


Je devenais probablement fou.

Les pâles rayons rouges du soleil semblaient pleurer tandis que mon ombre au sol se faisait de plus en plus imposante. Ne pas y voir de signes...cesser de penser.

Je toqua à la porte de Lumi, espérant qu'elle accepterait de m'accompagner...

********************************************************************

Roy des Constellations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LUMI
Etoile de la Folie
Etoile de la Folie
avatar

Nombre de messages : 930
Age : 105
Localisation : A côté de Shiver
Date d'inscription : 24/06/2011

Feuille de personnage
Classe: Magicienne
Elément: Eau
Level: 40 Ca change tout le temps

MessageSujet: Re: Là où naît l'ombre se cache la lumière [suite de l'insomnie]   Lun 24 Oct 2011 - 5:14

L’automne prend lentement position. L’herbe verte à perte de vue qu’offrait le domaine des Constellations avait laissé place à un manteau de feuilles orangées, marron et rouge. La saison qui se présentait maintenant faisait honneur à Ignis par ces jolies couleurs. Le vent dénudait peu à peu les branches des arbres. Malgré la beauté colorée du décor, Lumi était dans une période mélancolique.

Cette fameuse nuit, même si elle voulait le cacher, l’avait touchée au plus profond d’elle, son cœur, son âme, son corps tout gardait le goût de cette nuit. La magicienne errait beaucoup et pourtant sa puissance d’antan semblait ressurgir, elle se sentait plus forte mais quel prix payer pour cela? Elle passait des nuits assise devant la bibliothèque comme si une réponse allait venir à elle.

Eirene lui avait laissé plusieurs fois le même message. Sur un morceau de parchemin, sur une vitre embuée et même comme une gravure sur sa main.


L’Ombre n’existe pas sans Lumière. La lumière a peu d’intérêt sans Ombre.

Une phrase sans queue ni tête, symbole de l’incompréhension des autres et d’elle-même en ce moment. Ruun quand à lui avait repris possession de ses rêves ou plutôt de ses cauchemars il lui montrait sans cesse la puissance du côté obscur et à chaque réveil, Lumi regardait son tatouage avec dans la bouche, un goût de sang.

Les ténèbres tentaient de la rappeler à eux mais la paix que lui avait offerte Eirene lui convenait très bien même si elle était amoindrie dans ses connaissances et sa puissance.

Ombre et elle étaient liés par des chaînes invisibles et semblaient devoir accomplir ensemble quelque chose de précis … ne pas savoir la rendait folle! Elle se sentait comme une protectrice, l’écrin qui renfermait une vérité ou un morceau de cette vérité.

Ce jour là encore, elle avait passé la nuit dehors, tentant de ne pas dormir pour ne pas avoir affaire à LUI. Lumi, dès l’aube s’était agenouillée devant la rocher devant lequel ils s’étaient réveillés ce jour là. Elle ne parvenait pas à déchiffrer les signes malgré sa volonté.

Elle reprit le chemin de sa chambre, dehors le vent était glacial, elle portait une cape à capuche qui cachait entièrement son corps et son visage. Pourtant sous le tissu épais on pouvait voir une Lumi amaigrie, fatiguée. Arrivée non loin de sa porte, elle vit que son Roy frappait à sa porte. Elle ne l’avait pas vu depuis quelques jours et cela lui avait parut très long. Elle se dirigea d’un pas léger et sans bruit vers lui.

Arrivée derrière lui elle lui cachait les yeux de ses mains et murmura


- Je pense que la demoiselle n’est pas là!

Le contact de ses mains sur la peau de l’arbalétrier lui rendit immédiatement une sensation de bien-être et un sourire se dessina sur ses lèvres. Mais cela allait-il durer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ombre
Sa Majesté Etoilée
avatar

Nombre de messages : 8477
Age : 33
Localisation : Au pays de la Mirabelle....hips!!
Date d'inscription : 08/05/2006

Feuille de personnage
Classe: Oui je l'ai
Elément: Terre
Level: 400

MessageSujet: Re: Là où naît l'ombre se cache la lumière [suite de l'insomnie]   Ven 4 Nov 2011 - 13:07

- Je pense que la demoiselle n’est pas là!

Normal elle est en train de me gâcher le plaisir de sa vue.


Je me tourna vers elle et lui déposa un petit baiser sur la joue. Elle arborait un grand sourire et semblait joyeuse, j'espère que les nouvelles que je lui apporte ne perturberont pas sa bonne humeur.

On peut entrer quelques minutes j'ai à te parler? Je pense avoir trouver un moyen de se débarrasser de tout ça ou tout du moins de le comprendre.


J'avais à peine terminée ma phrase qu'elle s'empressa de m'ouvrir la porte. Elle me fît signe de m'installer sur une sorte de petit fauteuil bizarre dans l'entrée.

Elle prit une chaise et s'installa en face de moi. Je lui pris les mains afin de la préparer à ce qui allait arriver.

Lumi, je crois qu'il faut que je retourne là-bas, où tout a commencé, que je reprenne le chemin de mon ancien moi et...j'aimerais beaucoup que tu m'accompagnes car tu es une partie du puzzle.
Et peut-être que tu trouveras toi aussi des réponses là-bas.

Un silence s'installa, j'attendis sa réponse, le cœur battant à tout rompre.

********************************************************************

Roy des Constellations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LUMI
Etoile de la Folie
Etoile de la Folie
avatar

Nombre de messages : 930
Age : 105
Localisation : A côté de Shiver
Date d'inscription : 24/06/2011

Feuille de personnage
Classe: Magicienne
Elément: Eau
Level: 40 Ca change tout le temps

MessageSujet: Re: Là où naît l'ombre se cache la lumière [suite de l'insomnie]   Ven 11 Nov 2011 - 1:10

A bien y penser c'était la première fois que Lumi laissait entrer quelqu'un dans sa chambre. La décoration était plutôt sommaire mais quelques touches féminines traînaient ici et là. Un flacon de parfum fabriqué par les soins de la magiciennes avec ses propres récoltes de fleurs et plantes.

Sur la couche, un couvre lit en patchwork aux couleurs féminines, confectionné par elle aussi, tout comme le fauteuil sur lequel était assis Ombre.

Lorsqu'il lui prit les mains cette sensation de bien-être qu'elle avait déjà ressenti à son contact était aujourd'hui très puissante. Une sorte de magnétisme positif passait des mains de l'arbalétrier à l'âme de la magicienne. Elle avait l'impression qu'il rechargeait son aura d'ondes positives et elle se sentait plus calme et reposée que jamais.


Lumi, je crois qu'il faut que je retourne là-bas, où tout a commencé, que je reprenne le chemin de mon ancien moi et...j'aimerais beaucoup que tu m'accompagnes car tu es une partie du puzzle. Et peut-être que tu trouveras toi aussi des réponses là-bas.

Elle n'hésita qu'une seconde à peine avant de lui répondre. Elle sentait les battements du coeur de son Roy ainsi qu'une légère angoisse monter en lui.


Ombre, je sais que je dois te suivre! Je le DOIS comme si c'était pour moi une mission vitale. Et comme toi je pense qu'il faut chercher des réponses même si cela risque de nous faire mal, peut-être de nous éloigner même! Des tonnes de questions se bousculent dans ma tête, les seules fois où je les oublie c'est lorsque je suis avec toi!


Son sourire n'avait pas quitté son visage comme si le regard d'Ombre sur elle arrivait à le dessiner automatiquement.

Elle lâcha ses mains et se leva en direction d'une petite tablette où se trouvait un bassin, qu'elle remplit d'eau pour se rafraîchir un peu le visage.


Tu me donnes quelques minutes? après je suis entièrement à toi...

Elle ôta sa capuche puis dénoua sa cape et se passa de l'eau sur le visage. L'idée de voir son passé en face d'elle l'effrayait un peu mais elle ne voulait pas montrer son trouble. Elle ne prit pas la peine de se cacher pour changer de tenue et porter un pantalon fluide et un tunique proche du corps. Elle remit sa cape

Ca y est je suis prête allons-y!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ombre
Sa Majesté Etoilée
avatar

Nombre de messages : 8477
Age : 33
Localisation : Au pays de la Mirabelle....hips!!
Date d'inscription : 08/05/2006

Feuille de personnage
Classe: Oui je l'ai
Elément: Terre
Level: 400

MessageSujet: Re: Là où naît l'ombre se cache la lumière [suite de l'insomnie]   Lun 14 Nov 2011 - 13:51

Une femme qui se prépare plus vite que son ombre pour un voyage aussi long...voilà qui était chose rare.

J'étais assis dans le fauteuil à la regarder farfouiller à droite et à gauche afin qu'elle trouve de quoi se mettre. Elle se changea, juste devant moi, comme si elle voulait que je m'assure de la perfection de sa plastique. C'était désormais chose faite.


J'ouvrais la porte pour la laisser sortir et lui laissait le soin de refermer à clé. Mon petit baluchon était prêt. Je pris Lumi par la main afin d'aller le récupérer chez moi. Une petite cape, une corde, une petit dague pour couper le pain et la viande, deux couvertures, un petit couvre-chef et, très important, la petit bouteille de Mirabelle fraîchement distillée. (HRP : Elle repose encore mais elle s'annonce particulièrement bonne cette année Smile).

Dis Lumi, tu as pensé à prendre quelque chose de...chaud? Les contrées où nous nous rendons ne sont pas répertoriées dans la catégorie "Destination de rêve".


J'avais hâte de la voir avec un bonnet et cela me faisait déjà rire intérieurement.

Je renchéris.


Quand tu auras pris quelque chose de chaud nous partirons pour le port, un long voyage nous attends.

********************************************************************

Roy des Constellations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LUMI
Etoile de la Folie
Etoile de la Folie
avatar

Nombre de messages : 930
Age : 105
Localisation : A côté de Shiver
Date d'inscription : 24/06/2011

Feuille de personnage
Classe: Magicienne
Elément: Eau
Level: 40 Ca change tout le temps

MessageSujet: Re: Là où naît l'ombre se cache la lumière [suite de l'insomnie]   Ven 18 Nov 2011 - 2:57

Main dans la main ils avaient traversé les lieux pour se rendre chez le Roy afin qu'il prenne ses affaires de voyage. Lumi n'avait pas lâché Ombre et caressait le dos de sa main avec son pouce pour tenter de le rassurer à sa façon et surtout pour se détendre car elle était un peu crispée.

La preuve la plus flagrante et qu'elle avait complètement oublié de prendre un bagage pour la longue route qui les attendait. Lorsqu'il lui fit remarquer, elle rougit de honte se disant que le pauvre arbalétrier devait vraiment de poser des questions quant à l'utilité de la magicienne lors de son périple.

Elle se décida à enfin le lâcher et lui dit


Et bien je retourne à ma chambre, je reviens d'ici une dizaine de minutes prête pour te suivre jusqu'au bout du monde mon cher Ombre!

Elle fit le chemin inverse, rouvrit sa porte et se dirigea vers sa penderie. Elle mit dans une malle immense tous ses vêtement d'hiver. Elle sortit et revêtit cependant une bonnet, des gants et une écharpe de laine très chaude de couleur turquoise. Elle y ajouta des paires de bottes et de chaussures chaudes et des vêtements de nuit.

Elle lança un sort de rétrécissement et de légèreté sur la malle qui devint une petit sac facile à transporter tant par sa taille que par son poids.

Elle reprit le chemin vers sa destinée, vers Ombre. Elle frappa à la porte qui était restée entrouverte et entra sans attendre le moindre accord, comme si les lieux lui étaient familiers .

Me revoilà, je suis complètement prête cette fois-ci!

Son sourire était toujours gravé sur son visage bien qu'elle savait ce périple les menaient à une mort certaine. Si elle devait mourir, elle voulait que la dernière personne qu'elle verrait soit son Roy. Son rôle dans ce retour aux sources était aussi incertain que la finalité de celui-ci. Pourtant Lumi se sentait comme portée, poussée par une force invisible. C'est bien là qu'elle devait se rendre pour assembler les morceaux de son passé et de son futur et comprendre peut-être enfin pourquoi elle était liée au bellâtre.

Ce qu'elle ressentait pour lui était profond et sincère mais elle ne savait pas vraiment quel était ce sentiment et si lui aussi ressentait cette chose particulière lorsqu'elle était en sa compagnie.

Les autres sont au courant de notre départ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ombre
Sa Majesté Etoilée
avatar

Nombre de messages : 8477
Age : 33
Localisation : Au pays de la Mirabelle....hips!!
Date d'inscription : 08/05/2006

Feuille de personnage
Classe: Oui je l'ai
Elément: Terre
Level: 400

MessageSujet: Re: Là où naît l'ombre se cache la lumière [suite de l'insomnie]   Ven 25 Nov 2011 - 20:24

Elle était revenue, accompagnée d'une mallette ridiculement...petite ! Le temps de me gratter derrière la tête en me demandant si elle avait bien compris ce que je lui avais demandé d'amener avec elle j’eus une illumination.

Oh oui la magicienne avait usé de ses talents pour faire rentrer toutes ses affaires dans ce sac minuscule. Je n'osais penser à la taille de son sac de voyage sans ce sort de rétrécissement. C'était une femme, elle avait sûrement des kilomètres de vêtements là-dedans...

Les autres sont au courant de notre départ?

Non, il est inutile de les inquiéter, et puis nous ne serons pas partis des mois entiers non plus. J'ai laissé une lettre avec quelques directives bien en évidence dans la taverne, nul doute qu'un ou une de nos soiffards tombera rapidement dessus.

Je pris Lumi par la main et tout en marchant je tentais de la rassurer en lui parlant doucement.


Nous allons descendre vers le port où nous prendrons un bateau pour mon pays. Tu n'as pas à t'inquiéter nous ne nous séparerons pas, ni là-bas, ni pendant le voyage.

L'air était déjà frais, un petit avant goût de ce qui nous attendait dans les montagnes lointaines. Les températures devaient déjà être glacées sur les hauteurs. Qu'importe, il fallait le faire et nous le ferions, tous les deux.

La forêt était immense mais, main dans la main, le temps passait incroyablement vite. Comme si, l'un près de l'autre, un monde nouveau s'offrait à nous. Loin du temps, loin des tumultes de la guerre. La grande plaine était en vue, nos pas étaient légers, comme si nous volions, à ce rythme là le port serait atteint dans quelques heures.


Un petit regard vers elle, un sourire. Le même s'en suivit en direction du Ciel et plus précisément des Étoiles. Que les Astres nous gardent et nous viennent en aide, nous en aurons grandement besoin....

********************************************************************

Roy des Constellations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LUMI
Etoile de la Folie
Etoile de la Folie
avatar

Nombre de messages : 930
Age : 105
Localisation : A côté de Shiver
Date d'inscription : 24/06/2011

Feuille de personnage
Classe: Magicienne
Elément: Eau
Level: 40 Ca change tout le temps

MessageSujet: Re: Là où naît l'ombre se cache la lumière [suite de l'insomnie]   Ven 2 Déc 2011 - 13:28

Lumi fut rassurée de savoir que les autres étoiles sauraient quoi faire en l'absence du Roy. Son absence à elle pouvait passer inaperçue mais pas celle d'Ombre.

C'était parti pour de nouvelles aventures. Dehors le petit vent piquait un peu sa peau délicate mais une impression de liberté s'emparait d'elle. La main d'Ombre dans la sienne la rendait heureuse! Le bonheur était-il une chose si simple?
Ils avançaient d'un pas léger et décidé. Leur avenir était semble-t-il écrit dans leur passé. Mais leur passé avait-il quelque-chose de commun?

Un sourire était dessiné sur son visage aussi. Comme une impression de bien-être intense presque jouissive l'envahissait. La magicienne n'avait pas quitté ces terres depuis fort longtemps et prendre le bateau lui rappellerait le temps passé sur Aqua. Ils étaient à présent tout proche du port l'air marin était glacial en cette saison.


- Il est temps pour toi de me faire découvrir de nouveaux horizons. Je pars en terres inconnues mais je sens que ...

Elle s'arrêta de parler sentant son avant bras la picoter puis la brûler. Elle posa son sac, retira sa cape et leva sa manche. L'inscription sur son bras prenait une couleur bleuté brillante, comme si quelque chose la réveillait. La douleur était supportable mais une énigme de plus venait de s'illuminer!

- ... Tu vois ça? Tu ne sens rien toi?

Elle ne cherchait plus à comprendre ce que ces choses voulaient dire. Si Ombre comprenait il lui dirait probablement, pas la peine de poser ce genre de question. Elle s'approcha de lui pour couper un peu le vent qui la faisait frissonner maintenant qu'elle n'avait plus sa cape épaisse pour la protéger du froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ombre
Sa Majesté Etoilée
avatar

Nombre de messages : 8477
Age : 33
Localisation : Au pays de la Mirabelle....hips!!
Date d'inscription : 08/05/2006

Feuille de personnage
Classe: Oui je l'ai
Elément: Terre
Level: 400

MessageSujet: Re: Là où naît l'ombre se cache la lumière [suite de l'insomnie]   Ven 9 Déc 2011 - 14:59

- ... Tu vois ça? Tu ne sens rien toi?

D'une traite je relevais ma manche afin de vérifier que mon tatouage ne se mettait pas à s'illuminer également. Mais rien. Il restait figé sur mon bras comme la nature l'était elle aussi à l'aube de la saison des glaces.

Non je ne sens rien, il ne se passe rien du tout. Nos entités sont différentes, nous n'avons donc pas les mêmes réactions face à certaines situations. Peut-être que c'est un signe pour te rassurer?


Je ne savais pas ce que signifiait cette réaction soudaine chez Lumi mais je préférerais la rassurer plutôt que de spéculer sur une éventuelle intervention de telle ou telle entité, maléfique ou bienveillante.


Je lui remis sa cape sur le dos et lui redescendit sa manche. Il fallait reprendre la marche en direction de la mer. Le vent balayait les dernières feuilles éparpillées ça et là dans la plaine. Le port était en vue, plus que quelques mètres et il nous faudrait trouver le bateau qui nous mènera à destination.


Je savais qu'il y avait un départ tous les 3 jours. Je me rendais de temps en temps au port à mon arrivée chez les Constellations. Pour admirer la mer, prendre l'air mais aussi pour me rappeler d'où je venais même si là-bas pour mes proches, s'il en reste encore, j'étais probablement un héros mort pour sa patrie...ou un traître dont on a jamais découvert le corps. Et pourtant je ne ressentais absolument aucune crainte à ce sujet. J'avais trop changé, physiquement notamment, pour que quelqu'un me reconnaisse après toutes ces années.

Le port, enfin. L'odeur des embruns nous chatouillait déjà les narines. Le grand voilier qui amarrait pour mes terres était déjà à quai. Il partirait probablement dans la soirée. Je pris Lumi par la main histoire que nous pressions un peu le pas. Le capitaine ne pouvait être qu'à la taverne. En bon marin qui se respectait il lui fallait faire le plein avant la traversée.


La "Voile Déchirée", du nom du petit bouge portuaire. Espérons que cela ne soit pas prémonitoire. Je poussais la porte, les premières odeurs d'alcool et de fumée nous montait déjà à la tête. Et maintenant? Trouver le capitaine dans ce coupe-gorge...

********************************************************************

Roy des Constellations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LUMI
Etoile de la Folie
Etoile de la Folie
avatar

Nombre de messages : 930
Age : 105
Localisation : A côté de Shiver
Date d'inscription : 24/06/2011

Feuille de personnage
Classe: Magicienne
Elément: Eau
Level: 40 Ca change tout le temps

MessageSujet: Re: Là où naît l'ombre se cache la lumière [suite de l'insomnie]   Sam 10 Déc 2011 - 10:22

Lorsque Ombre remit en place sa manche et sa cape, elle se senti presque immédiatement réchauffée. La lueur de son tatouage passait maintenant à travers ses vêtements. Elle avait beau essayer de multiplier les épaisseur tout en avançant à un pas cadencé, le bleu lumineux dominait tout ce qui l'entourait.

Ça y était, ils étaient arrivés. Le bruit des vague, l'odeur iodée, elle retrouvait des sensations passées. Elle arrivait même encore à entendre les pinces des crabes à plusieurs mètres, là dans l'eau ou dans les immenses filets de pêche comme dans son petit village natal.

Elle n'avait pas relevé la phrase d'Ombre. Comme elle il était incapable de donner une signification à ce dessin encré dans sa peau. Ce dessin qui ne ressemblait à rien à première vue.

Lumi regardait les bateaux les yeux pétillants. Elle savait que celui qu'ils prendraient serait celui là. Un voilier qui ne payait pas de mine au premier regard mais elle en était certaine ce serait celui-là.

Lorsqu'il lui prit la main en la guidant vers la taverne, elle traîna un peu les pieds pour entrer. La réputation de ces lieux n'était plus à faire et il était peu recommandable pour une femme de s'y aventurer. Cependant, elle n'y serait pas seule, elle serra plus fort la main de l’arbalétrier et le suivit.

L'endroit était simple, un bar, des tables , des chaises et cette odeur d'alcool fort, de tabac et de vieux poisson pourri. Rien d’extraordinaire. La fréquentation du troquet était purement masculine, des hommes forts, tatoués et alcoolisés. La magicienne eut un sourire et se dit que c'était un endroit paradisiaque pour son Roy.

Les regards se posèrent sur le couple qui venait d'entrer. Les discutions bruyantes et les chansons paillardes cessèrent net, comme pour leur montrer que leur présence n'était pas désirée.

Lumi suivait Ombre lorsqu'elle fut épée par deux bras virils et assise sur les genoux d'un ivrogne par la force. Elle ne savait que faire. Se défendre seule au risque de déclencher une bagarre générale. Utiliser la magie dans ce port était considéré comme une insulte aux dieux des mers et cela risquait d'empirer la situation. Son tatouage changeait peu à peu de couleur et virait au rouge. Les symboles qu'il représentaient semblait même se modifier.

- Lâchez moi !!!

Elle ne dit mot, regardant Ombre et attendant ses ordres, son soutien, son avis... Le voyage n'avait pas encore commencé qu'avant même le départ, rien n'augurait la facilité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ombre
Sa Majesté Etoilée
avatar

Nombre de messages : 8477
Age : 33
Localisation : Au pays de la Mirabelle....hips!!
Date d'inscription : 08/05/2006

Feuille de personnage
Classe: Oui je l'ai
Elément: Terre
Level: 400

MessageSujet: Re: Là où naît l'ombre se cache la lumière [suite de l'insomnie]   Lun 2 Jan 2012 - 12:34

Silence général et pesant dans l'assemblée. Vraisemblablement même un ivrogne comme moi n'étais pas le bienvenu dans ce bouge réservé aux marins. Pas de tatouages d'ancre ou de pieuvre dessinés sur notre peau, nous avions intérêt à nous presser si nous ne voulions pas nous faire de nouveaux amis.

J'avançais dans le bar en tenant Lumi par la main. Trouver un capitaine ne devrait pas être si compliqué. Vu l'état de délabrement vestimentaire de la majorité des marins attablés il nous suffisait de chercher un être un peu plus distingué.

Soudain je sentis la main de Lumi se désunir de la mienne. Le temps de me retourner qu'elle s'était fait un nouvel ami. Un charmant barbu mêlant odeur de morue pourrie et bière et qui avait encore un bout de poisson coincé dans sa barbe. Un petit signe pour lui faire comprendre que la magie ne servirait qu'à envenimer les choses ici. Mais cela elle l'avait déjà bien compris.
Le temps d'analyser la situation et de voir que notre gros barbu portait des vêtements extrêmement amples. Ni une ni deux je sors mon arbalète et lui décoche un carreau dans chaque manche. Sous la puissance des carreaux ses deux bras se retrouvent cloués au mur derrière lui libérant ainsi Lumi dans un nouveau silence médusé.


Je la récupère dans mes bras, nous passons outre les regards inquisiteurs qui se posent sur nous quand soudain j'aperçois au bar un homme d'une quarantaine d'année coiffé d'un fort joli chapeau à plume. Un capitaine? Nul doute. Celui que nous recherchons? Probablement !


Eh là Capitaine ! Est-ce ton navire qui tempe là dehors?

L'homme, qui nous tournait le dos me fît face avec un grand sourire. Il lui manquait certes quelques dents mais disposait d'un longueur d'avance sur ses acolytes attablés et bourrés.

Ouaip ptiot gars, c'mon bâteau, qu'est tu lui veux?

Embarquer, nous cherchons à rejoindre...


Nous? Non toi le nabot à la limite si tu joues aussi bien de l'arbalète mais une femme sur un navire avec 30 ptiots gars en rute...fais moi pô rire le schtroumpf !

Ne t'en fais pas capitaine, je pense que son aide te sera plus que précieuse si nous venions à avoir des problèmes avec les Dieux marins !

Sorcière? Me glissa-t-il lentement à l'oreille?

En quelque sorte...
dis-je avec un grand sourire.

Hummm....tu la surveilles je ne serai pas responsable de ce qui peut lui arriver à bord. Jvous fais traverser gratis si vous bossez un ptiot peu. Mais vous allez où?

Sur les terres d'Hinx, au Nord d'ici...

Hinx? Mon capitaine se mit à blêmir.

Pour Hinx je vous lâche à 20 lieues des terres avec une chaloupe que vous me paierez 10 000 pièces d'or. Et c'est non négociable. On ne s'approche plus d'Hinx le nabot !

Le capitaine finit de s'envoyer son verre et me fît signe de le suivre sur le bâteau. Pourquoi ce navire ne se rendait-il plus dans mon pays? Nombres de questions se posaient dans mon esprit, mais nul doute que j'aurais bientôt les réponses.

********************************************************************

Roy des Constellations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LUMI
Etoile de la Folie
Etoile de la Folie
avatar

Nombre de messages : 930
Age : 105
Localisation : A côté de Shiver
Date d'inscription : 24/06/2011

Feuille de personnage
Classe: Magicienne
Elément: Eau
Level: 40 Ca change tout le temps

MessageSujet: Re: Là où naît l'ombre se cache la lumière [suite de l'insomnie]   Mar 10 Jan 2012 - 8:58

Libérée de cet être ignoble et putride, Lumi ne se fit pas prier pour bondir des genoux de son hôte afin de retrouver les bras de son cher Roy !
Ils approchaient d’un homme qui était tout aussi soiffard que les autres mais avec une tenue un peu plus correcte mais bien triste et pâle comparé aux vêtements royaux ornés du blason des constellations.
Elle était partie de la forêt argentée le cœur et le pas léger mais à attendre ce que ce racontaient Ombre et ce triste capitaine la traversée n’allait pas être de tout repos surtout pour elle.

La pauvre magicienne s’imaginait déjà en fond de cale à écailler des poissons à moitié pourris et à cuisiner pour plus de trente hommes affamés et le tout sans utiliser la magie. Elle vivait un cauchemar éveillé. de rester calme et souriante malgré toutes les images de galères qui lui passaient par la tête.
Ils sortirent tous les trois de ce bouge pour prendre la direction du navire. Ce bateau n’avait vraiment rien d’extraordinaire lui non plus mais il nous mènerait à des réponses et cela était l’essentiel, du moins elle l’espérait.
Ca y était, ils étaient à bord et ils avaient fait quelques lieues, Posicillon et Eolia, ce dieu et cette déesse, étaient de notre côté et nous menaient droit au but.
Comme promis le capitaine nous trouva des tâches à accomplir, en échange la magicienne aurait la possibilité de rester dans la cuisine pour dormir au lieu de se « reposer » au milieu de la chambrée commune des matelots !


-Toi l’tiote sirène tu vas aller nettoyer le plancher de la cale qu’mes gars te voient pas trop ! Toi l’tireur t’as l’air bien agile ! T’ vas monter sur le mât avec ces gars-là!

Le capitaine avait montré une direction pour l’une et l’opposée pour l’autre. Le voyage allait lui sembler long, très long.
Elle jeta un regard vers Ombre et se dirigea vers les entrailles du bateau accompagnée d’un mousse très jeune et d’une de gorille malodorant et qui semblait ne pas connaitre l’utilité d’un rasoir.
Des mètres et des mètres de couloirs et d’escaliers pour arriver à la cale. Un mélange d’odeurs de bois, d’huile et de saleté, de poisson et d’iode avait pénétré en profondeur les lieux. C’était évidemment sans parler du bric-à-brac de tonneaux, d’outils et de vieilles voiles trouées qui s’amoncelaient.

Lumi ne put s’empêcher de souffler bruyamment en voyant l’ampleur du travail qui lui avait été alloué. Et dire qu’avec deux ou trois sort appris par Calyso ce travail aurait pu être fait en quelques minutes.

Le plus poilu de ses accompagnateur grommela quelque chose qu’elle ne comprit pas sur un ton des plus misogyne, mais la magicienne avait bien compris que loin d’Ombre, elle n’était pas à l’abri d’une brusquerie de n’importe lequel de ses marins et restait sur ses garde.
L’homme lui jeta un vieux seau en bois ainsi qu’un balai à frange. Le message semblait clair : « Femme au travail ! »
La jeune femme entreprit de bouger quelques objets divers afin de commencer son ouvrage et surtout d’enfin apercevoir le sol.

L’endroit qui devait être peu fréquenté ne l’était pas vraiment. Une femme à bord semblait être une sacrée attraction. Ils venaient seuls ou à plusieurs quelques instants voir la bête curieuse. Elle essayait de faire abstraction des regards sur elle jusqu’à ce l’un des hommes du bateau l’approche de prêt, de trop prêt à son goût ! Elle bougea beaucoup dans la cale gardant du coin de l’œil la sortie.
Il s’approchait de plus en plus, semblait vouloir la toucher. Il la poussait à se retrancher dans un fond de cale obstrué par des piles d’objets. Son tatouage se mit à la bruler, sa tête se mit à bourdonner et de façon inexpliquée les vagues qui étaient si calmes depuis les quelques heures de voyage se mirent à se déchainer. Le ciel semblait à l’extérieur se fendre en deux faisant tanguer le navire comme jamais. Le malotru fut propulsé à plusieurs mètres de la magicienne par la force remous. Posicillon qui semblait l’avoir abandonnée depuis un certain temps semblait la protéger à cet instant précis .
Elle se précipita dans les escaliers, cherchait à remonter sur le pont. Les marins courraient dans tous les sens, ne la remarquant plus et la bousculant au passage.
Elle trouva enfin son chemin, un tempête faisait rage mais la pluie et les remous la rassurait plus que d’être enfermée à la merci de n’importe qui. Elle se dirigea vers la proue essayant d’apercevoir son Roy. La pluie battait tellement qu’elle ne voyait rien.
Elle s’assit même le parquet un peu perdue, seule. Elle commença à chante cette chanson qu’elle avait tant entendu lorsqu’elle se promenait prêt du débarcadère d’Aqua.


Enfant du voyage
Ton lit c'est la mer
Ton toit les nuages
Eté comme hiver
Ta maison c'est l'océan
Tes amies sont les étoiles
Tu n'as qu'une fleur au coeur
Et c'est la rose des vents
Ton amour est un bateau
Qui te berce dans ses voiles
Mais n'oublie pas pour autant
Que l'on t'attend
Enfant du voyage
Ton coeur s'est offert
Aux vents aux nuages
Là-bas sur la mer
Mais tu sais que dans un port
Tremblant à chaque sirène
Une fille aux cheveux d'or
Perdue dans le vent du nord
Une fille aux cheveux d'or
Compte les jours et les semaines
Et te garde son amour pour ton retour.
Et te garde son amour pour ton retour.


Au fur et à mesure qu’elle chantait le temps devenait plus clément. Tout devenait calme. Jusqu’au retour du temps idéal pour voguer. Elle avait les yeux fermés, son tatouage ne lui donnait plus aucune douleur et les larmes coulaient sur son visage. Elle était pourtant entourée d’une grande partie de l’équipage, mais elle était en communion avec son dieu, comme elle ne l’avait plus été depuis si longtemps. Rien n’existait autour d’elle sauf son élement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ombre
Sa Majesté Etoilée
avatar

Nombre de messages : 8477
Age : 33
Localisation : Au pays de la Mirabelle....hips!!
Date d'inscription : 08/05/2006

Feuille de personnage
Classe: Oui je l'ai
Elément: Terre
Level: 400

MessageSujet: Re: Là où naît l'ombre se cache la lumière [suite de l'insomnie]   Lun 16 Jan 2012 - 14:02

-Toi l’tiote sirène tu vas
aller nettoyer le plancher de la cale qu’mes gars te voient pas trop ! Toi
l’tireur t’as l’air bien agile ! T’ vas monter sur le mât avec ces gars-là!


D’emblée le capitaine nous assignait des tâches à chacun. Lumi allait récurer la cale et
moi je devais aller faire le guet tout en haut du mât. J’avais beau me dire que
c’était comme pour les arbres la hauteur du mât me donnait le vertige. Il
tanguait de droite à gauche sous les coups de vent et ne m’inspirait guère
confiance.


Lumi fût accompagnée dans les cales par quelques lourdauds, cela ne me plaisait pas trop
mais je savais qu’elle saurait se défendre au besoin. Et puis, je n’avais guère
le temps de réfléchir que déjà un gus pas très net avec une haleine de poulpe
me poussait au train pour que je grimpe, eh bien grimpons !!


Posté la haut mon ami « le poulpeux » me dit de regarder à l’horizon et d’être prêt à
dégainer, apparemment il y aurait des pirates dans les parages,
réjouissant !


Le vent frais caressait mes cheveux et mon visage. Une caresse un peu rude mais mêlée à
l’iode pas du tout désagréable. Je me souvenais des grands ports des terres
d’Hinx. Leurs marchés gigantesques, les odeurs de poissons fraîchement pêchés
le tout enrobé par le goût salé de la mer qui vous restait dans la bouche.
Accompagné du chant des goélands on pouvait s’allonger des heures sur la grève
et s’endormir en se laissant bercer par le murmure des vagues. Peut-être que si
nous avons le temps j’emmènerais Lumi à Faria, une petite ville côtière très
agréable, même en hiver. Après tout, nous méritions bien quelques vacances.


Soudain, des éclairs du vent, des nuages gris. Rapide, très rapide comme tempête, mon
collègue poulpeux me dit de descendre immédiatement et d’aider aux manœuvres.
Je mis mon pied sur l’échelle, glissante bien entendu, j’eue à peine le temps de
me rattraper aux cordages…il était vraiment moins une. J’avais beau être un
solide rôdeur, suffisamment agile, je n’aurais pas donné cher de ma peau en cas
de chute.


La pluie cinglait mon visage, je n’y voyais plus rien. Le bateau tanguait tellement qu’un instant
j’ai cru être à l’horizontale. Impressionnant, je m’accrochais tant mien que
mal pour ne pas m’envoler sous les coups de boutoirs d’Eole. Arrivé à mi-chemin
je saisie une corde et descendis la reste d’une traite, moins dangereux que
l’échelle pensais-je et surtout moins glissant.


Arrivé au pied du grand mât la tempête semblait s’être calmée. J’entrepris donc de descendre dans
la cale pour m’enquérir de l’état de Lumi. Et là, je la trouvait assise sur le
sol entourée de l’équipage presque au complet.


Ses yeux étaient fermés, elle semblait dans une sorte de méditation. C’est alors que je me dis
que cette tempête c’était elle qui l’avait provoqué. Une chance pour nous les
marins n’avait pas fait le rapprochement…pas encore !


Un bruit de pas sourd se fît entendre, le capitaine arriva, remonté comme une pendule.

C’est quoi ce rafut? Qu’est ce qui sait c’qui s’passe sur mon p’tain de rafiot ?

Un œil vers Lumi et il renchérit.

J’savais bien qu’fallait pô qu’je laisse monter une donzelle sur mon beau navire. C’est y toi
qui a foutu c’bordel ? Cte tempête elle était pas naturelle.


Un œil vers moi.

Vermisseau, toi et ta sorcière vous prenez la chaloupe là-bas et vous quittez mon beau navire.
Jveux point qu’il coule mon rafiot alors filez. Jsuis sympa jvous donne des
rames. Dans 3 jours vous devriez être arrivés sauf si ta ptiote sirène elle
décide de rejouer avec les Dieux dla mer.


Pris par le collet par l’équipage, qui embarqua Lumi au passage ils nous mirent dans la chaloupe
avec une paire de rames. Le capitaine eut la bonté de nous envoyer une gourde
d’eau. Lumi avait toujours l’air d’être perdue dans son monde. La chaloupe à
l’eau je vis le navire s’éloigner. Vers le nord donc, va falloir ramer pendant
3 jours, et bien, ça va être gai !


Une couverture sur Lumi pour ne pas qu’elle prenne froid et je me mis à ramer, un bon moyen de se tenir chaud.

********************************************************************

Roy des Constellations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LUMI
Etoile de la Folie
Etoile de la Folie
avatar

Nombre de messages : 930
Age : 105
Localisation : A côté de Shiver
Date d'inscription : 24/06/2011

Feuille de personnage
Classe: Magicienne
Elément: Eau
Level: 40 Ca change tout le temps

MessageSujet: Re: Là où naît l'ombre se cache la lumière [suite de l'insomnie]   Jeu 9 Fév 2012 - 15:29

Lumi savait que le voyage ne serait pas des plus reposant mais de là à ce qu'il devienne un enfer en si peu de temps, elle était loin de se l'être imaginé.
Elle sortit de sa quête intérieure, du renouvellement de sa foi pour son Dieu qui l'avait sauvé d'un funeste destin.

La magicienne reprit ses esprits dans une chaloupe au milieu de nul part. Elle reprit ses esprits pour constater qu'elle n'était pas seule et que son périple avec son cher Ombre allait encore durer. Elle ne savait pas exactement vers où ils allaient mais ils iraient quels que soient les obstacles qui se monteraient contre où.

L'air iodé de la mer, le bruit des vagues, me mouvement de l'embarcation sous les assauts des coups de rames. Elle se sentait vivante et les larmes qui avaient longtemps coulé sur ses joues se transformèrent en un rire bruyant.

Étaient-ce simplement les nefs qui lâchaient ou une constatation qui la rendait heureuse?

Elle posa son regard sur l'arbalétrier les yeux emplis de tendresse. La force tranquille qu'il représentait, la douceur de cet homme fort et de caractère, la beauté de son âme mitigée la faisaient craquer.


- Je ... Tu ... Tu vas bien? On doit aller vers où?

Elle fouilla dans son sac, remuant des livres, des fioles et des dizaines d'autres choses avant d'attraper son grimoire qu'elle avait bien caché pour la traversée sur le navire. Elle le sortit, le posa sur ses genoux et posa ses mains sur la couverture en cuir épais.

Le grimoire s'ouvrit et les pages tournaient seules à une vitesse folle pour s'arrêter sur une formule. c'était une formule marine applicable uniquement par les disciples de Posicillon.

Lumi chercha encore dans son sac pour trouver deux belles longueurs de fibre de jute quelle lia puis fit une sorte de dessin avec comme deux triangles. Elle posa au centre un bout de bois sec qui traînait dans ce sac sans fond, puis prononça une formule à voix basse dans une langue inconnue.

Un mat et des voiles apparurent par magie au milieu du canot ce qui réduirait le temps du voyage mais il faudrait rester éveiller jour et nuit pour surveiller tout cela.

Elle s'approcha d'Ombre sans dire un mot. Ils allaient avoir le choix maintenant, soit garder un silence religieux tout au long de la traversée ou discuter au risque de se dévoiler un peu plus, un peu trop peut-être l'un à l'autre.

Son coeur et ses pensées pour lui prenaient déjà une grande place. Ils étaient liés par quelque chose de fort mais était-ce uniquement par ces entités qui les menaient vers le passé du Roy?

- Ombre, je... je ... non rien! On doit aller par où?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ombre
Sa Majesté Etoilée
avatar

Nombre de messages : 8477
Age : 33
Localisation : Au pays de la Mirabelle....hips!!
Date d'inscription : 08/05/2006

Feuille de personnage
Classe: Oui je l'ai
Elément: Terre
Level: 400

MessageSujet: Re: Là où naît l'ombre se cache la lumière [suite de l'insomnie]   Lun 13 Fév 2012 - 13:32

- Je ... Tu ... Tu vas bien? On doit aller vers où?

Tout droit, il faut contourner ces récifs mais avec les vagues c’est compliqué pour garder le cap.

C’est à ce moment là qu’elle fouilla dans son sac, immense sac car c’est d’une femme dont il
s’agit ne l’oublions pas.


Elle trafiqua longuement le sol avec un peu de jutes et des bouts de bois. La pauvre devait
probablement perdre la raison, sûrement le choc émotionnel provoqué par le fait
de se retrouver en mer à bord d’une chaloupe avec pour unique solution de
secours une paire de…rames !!!


Elle continuait à s’amuser sur le fond de la barque alors que je cravachais pour lutter contre
les vagues quand soudain, une voile !


O magie. Je restais néanmoins méfiant à regarder le linge blanc flotter dans les aires au gré du
vent. La magie resterait toujours pour moi un grand mystère. J’empoignais la
drisse afin de tendre la voile un maximum. Je mania la bôme afin d’orienter le
mât dans le sens où soufflait le vent. Et voilà, nous allions gagner un temps
précieux. Je m’asseyais fièrement en regardant le voile voler au vent. Cette
vision m’apaisait.


Lumi se leva pour s’approcher de moi. J’ouvris mes bras en signe d’invitation. La température
était froide et le petit vent d’est qui soufflait nous rapprochait rapidement des
côtes d’Hunx. Encore quelques jours et nous arriverons, il faudra se tenir
chaud jusque là. Je mis mes bras autour de sa taille et lui fit signe de prendre
une couverture pour nous couvrir. Déjà les premiers flocons virevoltaient dans
les airs. Lumi allait découvrir mes terres natales sous leurs plus mauvais
auspices : l’hiver et le froid ! 8 mois de froid continu, autant que je me
souvienne j’avais toujours voulu quitter ces terres hostiles et gelées en
hiver, arides et rudes en été. Mais aujourd’hui, même si j’appréhendais il y
avait une part de moi même qui était en joie à l’idée de revoir mon pays.
Depuis combien d’années l’avais-je quitté ? Je ne saurais même plus m’en
souvenir.


Je pensais, réfléchissais, pour ne pas dormir, notre embarcation de fortune ne nous laissait
pas le choix, au moindre faux-pas, à la moindre vague un peu trop entreprenante
nous basculions par dessus bord. Il faudra donc rester vigilent.


Je glissa alors un petit mot de réconfort à Lumi :

Un homme t’a-t-il déjà emmené en croisière aussi rapidement ? Tu mesures ta chance ?

Je me fendis d'un petit rire qui me réchauffa un peu le cœur
.

********************************************************************

Roy des Constellations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LUMI
Etoile de la Folie
Etoile de la Folie
avatar

Nombre de messages : 930
Age : 105
Localisation : A côté de Shiver
Date d'inscription : 24/06/2011

Feuille de personnage
Classe: Magicienne
Elément: Eau
Level: 40 Ca change tout le temps

MessageSujet: Re: Là où naît l'ombre se cache la lumière [suite de l'insomnie]   Mar 14 Fév 2012 - 14:48

La magicienne ne se fit pas prier pour répondre à l'invitation de son Roy pour se blottir tout contre lui. La chaleur humaine était aussi bonne pour se réchauffer le corps que l'esprit. Elle fouilla encore dans son sac pour en sortir une couverture bien chaude en angora faite par Tnerual. Elle la tira sur eux pour couper le vent qui s'écrasait contre et dans leurs vêtements.

Elle éclata de rire à sa réplique sur la croisière. Son humour l'avait toujours amusée, malgré la sagesse due à son rang, il savait prendre le temps pour les bonnes choses et pour s'amuser parfois quand ses obligations lui permettaient.


- Non c'est bien la première fois qu'un homme me fait ce "plaisir"!


D'aussi loin qu'elle s'en souvenait de cette vie ou de l'ancienne, personne n'avait jamais prit soin d'elle d'une façon ou d'une autre. Lumi ne savait pas vers quoi ils se dirigeaient mais sa place était ici dans cette galère... cette chaloupe plutôt!

Il fallait surveiller les flots, guider la barque vers le Nord. La fatigue se faisait sentir mais il fallait tenir bon. L'aqueuse saisit la main d'Ombre sous la couverture et pensait à lui déclarer ce qu'elle ressentait pour lui. Ceci eut un effet improbable sur elle, elle sentit une chaleur l'envahir, un bien-être profond et s'écroula de sommeil sur l'épaule de l’arbalétrier. Elle ne put pas résister à la fatigue, comme un somnifère puissant qu'on lui aurait fait ingérer à son insu.

Son sommeil était agité, elle serrait la main comme pour se rassurer mais elle parla à haute voix, d'une voix sortie d’outre monde , d’outre-tombe peut être. Ruun s'exprimait au travers d'elle à Ombre.


- C'est bien, reviens à moi mon petit pantin ! MOUAhahahahahahah!!! Que fais-tu encore avec elle? Ne t'allie pas à elle! Tues-la! ALLER VAS-Y ! Elle est vulnérable sous mon emprise mentale... Jettes-la par dessus bord MAINTENANNNNNNT!


Le tatouage de Lumi devint lumineux, une lumière très puissante et elle se réveilla comme si rien ne s'était passé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ombre
Sa Majesté Etoilée
avatar

Nombre de messages : 8477
Age : 33
Localisation : Au pays de la Mirabelle....hips!!
Date d'inscription : 08/05/2006

Feuille de personnage
Classe: Oui je l'ai
Elément: Terre
Level: 400

MessageSujet: Re: Là où naît l'ombre se cache la lumière [suite de l'insomnie]   Mer 22 Fév 2012 - 17:41

- C'est bien, reviens à moi mon petit pantin !
MOUAhahahahahahah!!! Que fais-tu encore avec elle? Ne t'allie pas à
elle! Tues-la! ALLER VAS-Y ! Elle est vulnérable sous mon emprise
mentale... Jettes-la par dessus bord MAINTENANNNNNN !


Tu n'es jamais là quand on a besoin de toi, pas vrai?

C'était la première fois que j'osais répondre à Ruun, inconsciemment. J'étais partagé entre divers sentiments. Celui de rester ici avec Lumi et de laisser la barque dériver. Abandonner tout ça, laisser Ruun où il était et mourir avec lui. J'étais fatigué mais je ne fermais pas l'oeil, toujours aux aguets. Non pas que la neige et le froid me faisaient peur mais les côtes d'Hunx, que nous apercevions au loin, étaient réputées rocheuses. Il fallait absolument éviter de s'échouer dans cette eau glacée.


Le temps de se perdre quelques instants dans mes pensées qu'un rai lumineux traversa le ciel et pourfenda les nuages, l'espace d'un instant. Lumi venait de se réveiller, Ruun avait dû agir d'une quelconque façon sur elle. Une chose était sûre, il ne l'appréciait guère pour je ne sais quelle raison.

Les côtes étaient en vue, désertiques en cette saison, le vieux port semblait vide. Les marins étaient-ils devenus frileux à ce point en terre d'Hunx? Je souris à la pensée de ces fiers marins qui n'hésitaient pas à braver toutes les tempêtes pour partir en mer... du moins c'est ce qu'ils prétendaient et à en juger par la foule présente pour nous accueillir ils étaient tous des menteurs.

Nous y sommes, lancais-je en sautant de notre embarcation de fortune. Un tour de corde et voilà notre yacht amarré. Je tends la mais à Lumi pour l'aider à grimper sur le ponton, elle a l'air fatiguée, probablement le voyage...

L'air du port est bizarre, comme vicié, et puis ce silence, le même qui s'empare de moi lorsqu'il prends possession de mon corps, de mon esprit. Pas un bruit d'Homme, pas un murmure, pas un rat pour venir fouiller notre bateau. Rien.


Aucune fumée né s'échappe des maisons. Pourtant en cette période glaciale il est vital de se chauffer. Quelques flocons voletaient ça et là comme pour donner une impression encore plus froide à l'ambiance. Il fallait se rendre à l'évidence, il n'y a avait plus personne ici. La question était de savoir où ils étaient passés? Nous en saurons probablement plus en nous rendant au Mont Yorega là où tout a commencé pour lui et fini pour moi...

********************************************************************

Roy des Constellations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Là où naît l'ombre se cache la lumière [suite de l'insomnie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Là où naît l'ombre se cache la lumière [suite de l'insomnie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Là où naît l'ombre se cache la lumière [suite de l'insomnie]
» de l'ombre ou de la lumière, lequel des deux nous éclaire ? — Benedict
» carte de l'ombre et "n'importe qu'elle phase"
» L'homme arbre qui cache la forêt (ou l'inverse)
» Le pretre ombre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Constellations - TdE :: Visiteurs :: Salle de réceptions-
Sauter vers: