Constellations - TdE


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Point de départ : Autours du feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Ignis
Déterreuse de cadavres
Déterreuse de cadavres
avatar

Nombre de messages : 2046
Age : 38
Date d'inscription : 15/10/2007

Feuille de personnage
Classe: Nécromancienne
Elément: Euhh Eau ...
Level:

MessageSujet: Re: Point de départ : Autours du feu   Ven 10 Fév 2012 - 14:34

Un rire résonne en moi, rien, il est faible. Un sourire narquois ne peut s’empêcher de se révéler sur mes lèvres. Je secoue légèrement la tête, puis continue mon avancée, Nous sommes cinq à nous d’essayer que cela perdure.

Un mot s’envole dans la fraicheur du vent. C’est ceci qui me fait une ultime fois tourner la tête. Je constate alors que finalement, tout ceci prend forme. Point ne m’arête cependant. Autre chose se doit de s’accomplir.

Si près du but, j’entends les pas précipités sur mes talons, puis je repère quelque chose de suspect. Je m’arrête net, puis me retourne. Je l’aperçois, Il va vouloir m’occire. Il est l’heure. Je n’ai guère grand-chose pour le retenir, si toutefois, ma sœur reprendra le relais.

Je n’ai point le temps de donner représailles, que Kayra offre son corps pour m’épargner. Une lame étincelle, l’odeur du sang s’éparpille autours de nous. Attrayante odeur qui n’a point d’égale. Elle a fait ce qu’il y avait de mieux à faire.

Telle une étoile s’échouant trop vite sur le sol, elle s’affaisse violemment, puis retombe sur ses genoux. Les mains cramponnées à la terre, elle lui offre son éphémère trépas. Il neige, le ciel pleure sa douleur. Larmes de pluie se cristallisant sous la froidure de l’horizon. Elle me sourit avant de clore ses paupières. On se reverra. J’ai juste le temps de lui faire part d’une phrase.

« Douce Kayra tu as fait le bon choix. Je n’en attendais guère moins de ma sœur. »

Elle fusionne avec les éléments, puis à sa manière se retire.

Cela ne nous laisse probablement qu’une poignée de seconde avant que Dissciple persévère. Il n’est point loin, attends le moment opportun, va glisser sur sa proie, puis va l’enrôler jusqu’à parvenir à ce qu’il désire.

J’atteins enfin la prise d’une porte, je murmure une incantation, cela me confirme que je suis bien devant ma demeure. Avant que je ne fasse entrer tous ce petit monde, je m’adresse à Lolo et à Tigrrr en premier.

« Chers amis, ici vous vous devez de trouver quatre parchemins, si je ne parviens guère à subsister, il vous faut les trouver. »

La brume toujours, mais je les discerne. C’est à Naxorm, et à Selene que je m’adresse ensuite.

« Vous deux, prenez garde, après moi, ce sera l’un de vous. Il n’attendra guère longuement avant de t’attaquer Selene. Si cela se passe comme il se devrait, alors, je ne peux que te dire, sois certaine de ce que tu es. Quant à toi étranger, laisse-le prendre le dessus. Et ici même je ne te parle guère de Dissciple ou Nebel. Tu ne feras point le poids. Ne lutte guère, car si tout de même, cela ne saura que signifier ta perte. »

Première étape pratiquement franchie.

Il arrive … Et point ne jouerai de sorcellerie,

J’ai écouté le vent, une issue s’est déverrouillée.

********************************************************************



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene
Amie des bêtes
Amie des bêtes
avatar

Nombre de messages : 251
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2010

Feuille de personnage
Classe:
Elément:
Level:

MessageSujet: Re: Point de départ : Autours du feu   Ven 10 Fév 2012 - 21:11

Une tension dans l'air. Comme un duel invisible entre des forces différentes. Ignis dévisage mon acolyte avec insistance, tout comme je le sens fomenter quelque fourberie à part lui.
Je le connais, je l'ai déjà vu à l'œuvre.. quand? comment? je ne saurais le dire. Mon instinct premier me dit de me méfier, mais ma curiosité et son aura maléfique me soufflent de tenter ma chance.
Peut-être pourrais-je apprendre de lui...
Toujours plus.

Il resserre son étreinte sur ma main. Instinctivement, j'en fais de même.
Je m'attend à ce qu'il sorte et fasse un coup d'éclat d'un moment à l'autre.. mais rien. Ma mémoire me jouerait-elle des tours? Serait-il finalement assagis?
Dans un élan insensé je tend mon aura vers lui, cherchant à capter une pensée, une humeur.. mais c'est la résignation passive de son hôte que j'entraperçois.
Ainsi il est toujours là..

Un éclair fend l'air alors que nous reprenons la marche. Je remarque sa blessure, légère et superficielle. Qu'importe, le soin reste mon domaine. Par réflexe, j'apaise les picotements qui le tenaillent.
Puisque son double est enfin sorti, autant en profiter. IL sera plus à même de nous être utile que le pacifiste et amnésique nécromant.

Des bruits, des pas, bruissement d'étoffe, un cri silencieux et déjà notre fantomatique compagne, à peine devenue réalité, redevient poussière dans la brume... Son sang excite nos pulsions enfouies. Qu'il se montre donc ce joueur de cache cache! Qu'il ose montrer son vrai visage! Je ne le crains pas!
Ma fureur accentue la pression de ma main sur Naxorm. Mon excitation croît. Ignis souffle deux mots à sa consœur avant de reprendre le chemin comme si tout était normal. Les voies impénétrables des astres dont elle connait le secret...

Arrivée à son logement, elle reprend ses paroles énigmatiques. D'obscurs parchemins, puis un avertissement, pour moi et mon étrange compagnon égaré. J'y comprend un sens, l'abandon à notre coté sombre, à notre instinct, et pour lui, une abdication complète en faveur de son hôte. Je hoche doucement la tête, j'en souris presque. J'ai hâte de voir ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vader
Explorateur du Bout du Monde
Explorateur du Bout du Monde
avatar

Nombre de messages : 2371
Age : 23
Localisation : Dans les Ombres
Date d'inscription : 28/10/2008

Feuille de personnage
Classe:
Elément:
Level:

MessageSujet: Re: Point de départ : Autours du feu   Lun 13 Fév 2012 - 21:24

Ici aussi tout est calme. Rentrons au campement voir où en est la fête.

En ayant eu vent de la fête organiser dans le campement des Constels et n’étant pas très à l’aise pendant ce genre d’évènement, j’avais décidé, de mon propre chef, de surveiller les alentours, histoire de voir si aucune faction ennemie ne profiterait de la célébration de la fête du froid. De plus, si cela arrivait, beaucoup de nos membres auraient l’esprit embrumé par l’alcool.

Vers la mi-nuit, j’atteignis le campement dont les « portes » étaient fermées. Je m’avançai devant elles pour que leur aura magique me reconnaisse et me laisse passé. Elles n’en firent rien, et je faillis prendre une décharge de mana mortelle.

Mais elles sont folles ma parole ! Qu’est-ce qui leur prend de m’attaquer, moi, un membre des Constels ? M’exclamais-je avant de réfléchir à voix haute ; si je ne peux pas pénétrer par la grande porte, je n’ai plus qu’a escaladé le mur…

Sauf que c’était plus facile à dire qu’à faire : en plus des portes magiques, le sommet des murs d’enceintes étaient eux aussi protégé par une puissante magie. Le seul moyen était de trouvé un endroit ou cette magie était la plus faible. Mais sans ma Vision Draconique, cela sera difficile, voir impossible…

Pourquoi a-t-il fallu que Père me prive de mes attributs draconique lorsque j’ai voulu rejoindre ces terres ?

J’allais commencer à chercher ladite faille lorsque j’entendis un bruit de branche brisé.

Ouf, ce n’est qu’un lézard…Un lézard…Mais oui, suis-je bête !

Après avoir enlevé ma besace de ma ceinture, je commençai à la fouiller en appelant « Natsu ? Natsu ! ». Quelque minutes et coupures, du à mon bric-à-brac, plus tard, je retire ma main meurtri avec un lézard accroché à celle-ci.

Natsu, mon familier reptilien, était un iguane de feu, une sorte d’hybride entre le lézard et le dragon. J’avais demandé à Nadhir d’ensorceler ma besace pour transporter mon familier partout où je vais.

Usant d’un dialecte inconnu en de ces terres, je commença à parler avec lui :

- Pourrais-tu utilisé ta Vision Draconique pour cherché les auras de magie en ce lieu ?
- Ar sssala, mal !


Après quelques instants, il reprit :

- Calasss masssi ura achi !
- Comment ça, il n’y a rien ?
- Casssi mala calacha, ura achi !
- A part la porte, il n’y a aucune magie !?! Bon, grimpons sur cet arbre et voyons ce qui cloche.


Au sommet de l’arbre, ayans une vue d’ensemble, je vis une brume verdâtre envahir le camp.

- Qu’est-ce que c’est que ça ? Il n’est pas normal ce brouillard !
- Y orta di kormali masssika, mal.
- Tu crois qu’Il pourrait lever ce brouillard ?
- Venisssa asti, Y ray faunasss gestarak sssolaris !
- Pas tant que le soleil n’est pas levé ? Tant pis, on utilisera les bonnes vieilles méthodes : je vais utiliser une perception spatiale, pendant ce temps, averti-moi si quelqu’un viens par ici. J'espère jusque que personne n'a rien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dissciple

avatar

Nombre de messages : 5
Age : 96
Date d'inscription : 09/02/2012

MessageSujet: Re: Point de départ : Autours du feu   Mar 14 Fév 2012 - 22:29

Sournoise sorcière, tu m’as échappée, je reviens, je reviens pour te prendre, à lui tu seras et il fera ce que bon lui semble. Je lui apporterai ta tête comme cadeau, oh oui, ainsi, il me propulsera bien plus haut, il me permettra alors, de rester errer. Aucune limite, aucune force ne pouvant m’arrêter..

Jubilation, jubilation, je transperce le brouillard, je déchire la brume, et souille le vent.

Rire qui s’étrique ma lame en avant.


« TU NE PEUX T’ENFUIRE FÉLONNE SORCIERE »

Rien ne saura m’arrêter, le bruit jouissif de ma lame qui transperce la chair. Un éclat dans les ténèbres qui s’avance, puis un jet de sang coulant à même ma bouche.

Succulent, appétissant, son sang meilleure que tout ce que j’ai déjà eu en bouche.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ignis
Déterreuse de cadavres
Déterreuse de cadavres
avatar

Nombre de messages : 2046
Age : 38
Date d'inscription : 15/10/2007

Feuille de personnage
Classe: Nécromancienne
Elément: Euhh Eau ...
Level:

MessageSujet: Re: Point de départ : Autours du feu   Mer 15 Fév 2012 - 11:27

Cette fois-ci, rien ne se mettra entre moi-même et mon démon. Il s’en vient, donnant à la brume une odeur spécifique. Il risque de me tuer, mais ne pourra le faire. Je l’en empêcherai. J’ai de quoi le faire.

Ce n’est plus qu’une question de secondes à présent. Je ferme les yeux, puis un vent glacial s’éveil. Il est marqué de diverses odeurs nauséabondes. Un sourire s’esquisse sur ma bouche. Mon cœur résonne bien au-delà de ma poitrine, s’il pouvait sortir pour exprimer sa hâte il le ferait. Je tends ma dague qu’encore je tiens en main. Je la dirige vers mon poignet.

Il siffle, il rit, il s’emballe tout comme le font mes perceptions. Je leur ai dit de se méfier, Lolo et Tigrrr savent ce qu’il leur reste à faire. Puisse l’enfer les guider jusqu’aux parchemins. Je ne pourrais plus rien faire…

Subitement, j’ouvre mes paupières dévoilant ainsi mes yeux s’en devenant Ambre. Puis d’un geste brusque m’entaille la chair. Au même moment, Dissciple me marque le cou. Un peu plus bas et s’en serait fini de moi.

J’ai eu chaud, encore une fois, les étoiles se demeurent propices. Alors proche d’une folie qui écume mon âme, un éclat de rire fait écho.

« Tu ne peux me tuer, pas vrai Dissciple ? »


Frustré, hagard, sa haine se décuple. De son poignard il vise ma peau sans la moindre trêve. Encore, et encore, et encore. Mon sang s’écoule par petite coulée. Il ne peut m’atteindre. Mais peu de temps il me reste. La douleur s’épanche, une sensation florissante et démesurée m’envahit.

Rageant davantage, l’entité entours mon corps, m’avale, s’intègre à mon ombre, puis m’oblige à abdiquer. A même le sol, il me traîne par les pieds, mes mains s’agrippent sur la terre, mes ongles s’enfoncent dans ce sol fertile. Je lâche prise, il en profite pour redoubler d’effort, hargneusement, il m’emporte avec lui.

Nous nous enfonçons dans le brouillard, il prend la direction des bois. Je ne sais, si tout à fonctionné comme il se devrait … Point ne me débat.

Cela leur laissera un peu de temps….

Au plus loin, il m’escorte… Il sera bientôt à bout de force, je dois encore ne tenir rien qu’un instant…


********************************************************************



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naxorm
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 31
Date d'inscription : 10/08/2011

MessageSujet: Re: Point de départ : Autours du feu   Mer 15 Fév 2012 - 15:28

Nos pas se meuvent à la suite des deux hommes et des deux jeunes femmes aux chevelures rousses. Un sourire figé sur le visage, j'avance vers ma destinée.

La Brume rôde, quelque chose se trame. J'invite Naxorm à en informer nos compagnons, il m'ignore. Perfide entité.

On court, on vole. On me frôle. Je tressaille. La chose porte l'odeur de mon tortionnaire, involontairement ma main libre caresse apeurée ma joue zébrée qui peine à cicatriser. Tous nous sentons la présence maléfique mais n'en faisons rien, sont-ils à ce point tous résignés ? Mes sourcils se froncent, Selene continue de marcher à mes côtés, imperturbable. Et en un battement de cils, tout bascule. Un cri méphistophélique suivi d'un éclat violent de lumière qui perce la Brume. La mystérieuse inconnue a disparu.

Le groupe s'est arrêté, Naxorm observe impassible les traînées de sang sur le sol. A elle, il n'aurait pu soutirer quoique ce soit, il n'est donc aucunement peiné, au contraire il se réjouit qu'on lui ait supprimé un des obstacles le séparant de la félicité.
De mon côté, je bouillonne. La crainte, la colère, effusion de sensations. La Brume s'est encore abreuvée. J'ai peur.

La marche reprend, notre nombre désormais amoindri sans qu'aucun ne s'en m'émeuve plus que cela. Quels sont donc ceux qui marchent à mes côtés pour ignorer la mort d'un être ? Je leur jette un regard inquiet. Dans quoi et avec qui me suis-je aventuré ? Je serre ardemment la main de mon unique repère, conscient tragiquement toutefois que j'ignore aussi beaucoup de sa personne.

Des sons semblent émaner des lèvres de la furie rousse, mais je rechigne à m'y intéresser. Je guette en quête de la moindre échappatoire. Tant pis si ma fuite est synonyme de trépas. La Brume ne peut-être aussi froide que les êtres qui m'entourent.

Selene s'arrête, j'obtempère. Notre meneuse semble avoir une de ses mains apposées sur ce que j'ose espérer être une porte. Un refuge. Le mien. Je trépigne d'impatience, j'ose esquisser un pas mais Selene me retient sans s'en rendre compte. Je patiente.

Alors, là, immobile je l'entends d'abord puis finalement l'écoute.
De ce qu'elle dit j'en tire un seul constat. Ce sont tous des aliénés.

Egaré parmi des déments et des démons. C'est la fin. Voilà que d'autres dictent ma conduite. Voilà que d'autres se font mes geôliers. Ces félons soutiennent Naxorm. La flamme de la haine se fait brasier, léchant les visages des traîtres qui m'entourent.
Selene garde le silence. Qui ne dit mot consent.. Notre étreinte se brise. La brise souffle.. J'hallucine. Elle s'insinue moribonde entre nos doigts, nous écarte à jamais de son seul souffle. Je suis seul.

La chose revient.
Sur le seuil de la porte, j'observe l'étrangère.
Naxorm enrage que l'on lui subtilise une source de savoir et de vie. A mon tour j'ignore sa requête, j'ancre mes pieds au sol, je rassemble mes forces et les lui crache à son insaisissable visage. Souffre démon. Regarde là s'échapper.

Son regard a changé mais ce qui la traque ne la laissera pas en paix. Elle succombera. Devant tes yeux assoiffés. Selene s'est avancée de quelques pas en direction de la porte, prête à entrer dans la bâtisse. Je crois discerner qu'elle m'invite à entrer. Je la laisse où elle est, seule. J'ignore où se trouvent les deux hommes qui auraient du veiller sur la vie de leur compagne. J'expire.

Devant moi, la furie rousse s'apaise, chancelle, le carmin l'habille peu à peu. Hypnotisé je regarde la funeste scène. Elle laisse échapper quelques gémissements. Est-ce de la jubilation ou de la crainte ? Je délaisse mon interrogation. Je n'attends plus rien d'eux désormais. La Brume a soif, qu'elle se repaisse donc. Son corps de femme se convulse, ses mains se crispent sur le sol. Sa chair se déchire. J'observe. Impassible. Elle lâche prise, on l'emporte. Le brouillard se jette sur elle.

C'en est fini. Mon regard se détourne. A mon tour j'appose ma main sur la porte, et dépasse le seuil. Je discerne une chaise, je vais m'y asseoir. Ma main taquine s'amuse de mes joues mal rasées.

Naxorm s'est tu.
Il n'y a plus que moi.
Ce nouveau moi que la haine fait encore tenir debout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nebel

avatar

Nombre de messages : 9
Age : 97
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Point de départ : Autours du feu   Mer 15 Fév 2012 - 22:33

Bon petit chien, il me sert ardemment. Incapable il ne sert à rien !

Nebel, ne se repose pas, il complote. Vermine, il ne peut tuer la Sorcière. Toujours, faire les choses soi-même.

Ma brume, enveloppe, recherche la chaleur d’un corps frémissant de peur. Les choses mettent trop de temps à se faire. Je ne vais plus attendre, ce jeu m’ennuie, ils sont bien trop fourbes pour comprendre les enjeux.

La haine grandit, elle me plait. Mes yeux rougissent plus fort, bien plus fort. Une métamorphose pour l’apaiser. Je vais la manger. L’engloutir et la vomir.

Une forme se dégage du brouillard, un pas après l’autre je m’y approche.


« Calyso, tu me reconnais ? Prend ma main, nous avons à faire, viens, je t’emmène dans ce lieu que tu affectionne tant. Il y pousse ces jolies pensées violettes. Elles sentent si bon. »

Hypnotique mouvement, elle me sourit presque. Elle ne se rend même pas compte, qu’une griffe lui transperce le bras. Un léger ruissèlement de sang finit sa course sur mes doigts. Mon étreinte se resserre à un point tel que mes doigts crochus ne font presque plus qu’un avec le bras de la magicienne..

Ton sort se scelle …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vader
Explorateur du Bout du Monde
Explorateur du Bout du Monde
avatar

Nombre de messages : 2371
Age : 23
Localisation : Dans les Ombres
Date d'inscription : 28/10/2008

Feuille de personnage
Classe:
Elément:
Level:

MessageSujet: Re: Point de départ : Autours du feu   Jeu 16 Fév 2012 - 15:50

Après quelques minutes, je sortis un papier vierge et un stylet de feu de mon sac et commença à tracer une carte grossière du campement, puis plaça des croix aux endroits où il devait y avoir des personnes. Je sortis enfin de ma transe méditative pour regardé mon "chef-d’œuvre".

- Si peux de monde ?!? Il n'y a même pas une dizaine de personne !
- Kon sssala masssi ?
- Non, d'après la liste des invités, il y aurait du y avoir plus d'une quinzaine de convive présent.
- Yeki isssa calaba desssi.
- Je ne pense pas, les aventuriers de ces terres ont tendance à toujours prolongé les fêtes, surtout si il y a de l'alcool...
- Yé atti ceta huraba.
- Oui, tu as raison ; autant réunir tous le monde au même endroit pour essayer de trouver comment lever ce brouillard, ou, au moins, patienté jusqu'à l'aube. Aussi, j'aimerais que tu retourne dans ma besace pour être à l'abri : j'ai un très mauvais pressentiment...
- Yesssika cara koutaba ucha !
- Si je dis ça, c'est pour toi ! Tu te prétend Dragon, mais tu es à peine plus vieux qu'un dragonnet ! Si ce que je pense est exacte, tu n'as aucune chance contre notre ennemi ! D'autant plus que la Mort plane ici et personne ne peut s'échapper de ses griffes !


Bougonnant, Natsu obéi et retourna dans son nid en grommelant :

- Yaga assi conta batchala...

Je referma ma besace, l’accrocha à ma ceinture et vérifia que Natsu ne pourrais l'ouvrir de l'intérieur. Je sortis quelques "objets" de mon sac pour les placer dans les poches de ma tunique et dans mon carquois puis remis mon sac en bandoulière.

Ces préparatifs passer, je sauta de mon arbre pour atterrir dans le campement. Ma carte en main, je couru vers l'endroit où devait ce trouver l'un des convive en appelant "Oh hé ! Il y a quelqu'un ?". J'espérais juste que les personnes présentes aie la bonne idée de ne pas se déplacer...


Dernière édition par vader le Ven 4 Mai 2012 - 23:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolokito
Etoile un jour Etoile toujours
Etoile un jour Etoile toujours
avatar

Nombre de messages : 1223
Age : 24
Localisation : alsace (67)
Date d'inscription : 04/11/2007

Feuille de personnage
Classe: Nécromant
Elément: Aqua
Level: 168

MessageSujet: Re: Point de départ : Autours du feu   Jeu 16 Fév 2012 - 17:14

L'oppression, ce sentiment horrible qu'il ressentait depuis le début. Plus le brouillard montait, plus il se sentait mal ... Mentalement et encore engourdi par sa chute. Maintenant qu'ils étaient rassemblés la Nécromante ordonna de se hâter, ce que nous fîmes.

Nous semblions être observés. La brume vivait elle ? La réponse ne se fit pas attendre. Une créature surgit du brouillard pour tenter de s'en prendre à son amie. Il assista à une scène émouvante ... Kayra, la sauveuse. Elle disparu ...

Ignis aussi disparut ... Il voulait la suivre, accompagnée de cette bête. Il ne pouvait bouger, il était figé de cette hargne et de cette violence... Il s'abaissa, sortit une fiole de sa poche et prit quelques gouttes du liquide de vie de son amie. Il se souvenait de ses leçons, surtout cele de la nuit des sacrifices. Cela pouvait lui être utile.

Il se tourna vers ses compagnons.


Ignis à été clair, elle compte sur nous. Voilà sa maison, nous avons à la fouiller. Quatre parchemins, voilà notre objectif, elle sait ce que cela doit signifier et c'est à nous de mettre la main dessus. Allons-y mais prenez garde, les arbres grondent, ils se sentent violés et de nombreuses étoiles n'ont pas eu de chances.

La porte était toujours ouverte, il scruta des yeux les alentours pour s'assurer que cela allait bien se passer. Il posa un pied, puis le deuxième dans la chaumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calyso
Infirmière coquine
Infirmière coquine
avatar

Nombre de messages : 4446
Age : 29
Date d'inscription : 13/02/2008

Feuille de personnage
Classe: prêtresse
Elément: aqueuse
Level: 240

MessageSujet: Re: Point de départ : Autours du feu   Jeu 16 Fév 2012 - 19:42

Je suivais Tnerual depuis quelques temps déja, le tenant par un pan de sa tunique afin de ne pas le perdre de vue. Le nécromancien était en tête et j'espérais qu'il y voyait mieux que moi dans cette purée de pois. Pourtant j'avais comme la vague impression que nous tournions en rond. D'ailleurs comment ce phénomène, qui manifestement n'avait rien de naturel, avait réussi à s'insinuer dans notre campement qui est sensé être protégé par une puissante barrière magique...

Nous nous arretâmes subitement et je sentis une présence passer entre nous. Un frisson glacial me parcouru le dos. S'ensuivis un bruit sourd non loin de nous. Je n'eus pas le temps de me demander de quoi il s'agissait car mon compagnon m'adressa la parole


Caly, on a un problème, il y a quelquechose dans le brouillard et Lumi a été transformée en une branche

Comment ça ? Lumi serait devenue une branche d'arbre ?

Haussant un sourcil, je posa la main sur le front de Tnerual pour voir s'il n'a pas de la fièvre ou qu'il n'hallucine pas. Une lueur bleutée illumine ma main quelques secondes le temps que je vérifie son état. Rien d'anormal si ce n'est son état d'ébriété. Puis je remarque un filet de sang dans son cou. Une simple coupure mais je m'empresse tout de même de la refermer avec un sort mineur de soin.

"Ne bouge pas d'ici, je vais voir ta branche. Mais parle moi afin que je m'y retrouve dans ce brouillard"

J'avança à tatons dans la brume, cherchant du pied ladite branche. Je ne mis pas longtemps avant de l'atteindre. Je m'accroupis tandis que Tnerual m'énumèrai les 1001 façons de dépeser un lapin. J'invoqua un sort de perception afin de révéler la vrai nature des choses. Mais rien ne se passa.

"Tne, désolée de te couper dans ton monologue, mais on a un gros soucis. On a perdu Lumi depuis le début. Ta branche est tout ce qu'il y a de plus normal. Je viens te rejoindre continue à parler que je me..."

Je n'eu pas le temps de finir. Une forme sortie du brouillard. Une forme que je connaissais. J'étais à deux doigts de fondre en larmes.

"Ycael ! C'est vraiment toi, petit frère ?"

La silhouette du garçonnet me tendait la main

« Calyso, tu me reconnais ? Prend ma main, nous avons à faire, viens, je t’emmène dans ce lieu que tu affectionne tant. Il y pousse ces jolies pensées violettes. Elles sentent si bon. »

Sans prendre le temps de réflechir, je m'approcha de l'enfant et lui tendit la main. Mon esprit embrumé ne ressenti même pas la douleur que les nerfs de mon bras envoyaient à mon cerveau. Docile je le laissa m'emporter vers cet endroit que, par le passé, je croyais être le paradis tandis qu'une trainée d'écarlate dégoulait de mon bras avant de s'échouer sur le sol.

Un éclat blanc puis l'obscurité



********************************************************************



cuisinière et guérisseuse à ses temps perdus.
Si t'es pas sage fais gaffe à la piqure

Amenez moi le pigeon ! s'il a encore une étincelle de vie je pourrais peut être le rafistoler, sinon ben je le ferai pour le soupé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene
Amie des bêtes
Amie des bêtes
avatar

Nombre de messages : 251
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2010

Feuille de personnage
Classe:
Elément:
Level:

MessageSujet: Re: Point de départ : Autours du feu   Sam 18 Fév 2012 - 21:39

Je sens mon compagnon se renfrogner au fur et à mesure. Les évènements se succèdent à un rythme effréné, donnant aux scènes qui se déroulent devant mes yeux un aspect d'irréalité. D'abord l'apparition fantomatique.. Ignis maintenant. Tandis même qu'elle se fait attaquer, je lis dans ses yeux l'assurance que lui confère son destin. Point de peur, point de doute.. comme si elle savait déjà que tout cela devait se passer et que ça ne finirait pas si mal en fin de compte.

Je retrouve ce même genre de regard chez Lolokito, alors que mes yeux se détournent, perplexe, et que je cherche réponse parmi mes compagnons d'infortune. Déjà notre groupe s'est réduit. Je me rend compte que Naxorm m'a lâché la main.. il s'est éloigné. Je cherche à capter son regard, à y lire ce qui se déroule en lui. Les paroles de la Nécromancienne l'on-t-elle atteinte? Lui ou le vrai Naxorm?

Perdue, j'essaie de retrouver mon repère dans ce chaos indescriptible. Le nécromant des Etoiles semble reprendre la direction des opérations, et nous exhorte à chercher les fameux parchemins. Dans la maison, une maigre sécurité nous est offerte, mais dehors les éléments se déchainent.
Essayant de me ressaisir, je me concentre sur ce qui m'entoure, observant la chaumière, cherchant ses recoins qui pourrait dissimulés des choses...

Très vite, un étrange pressentiment s'empare de moi et m'oppresse. Je me sens vaciller, la tête me tourne un peu.. Est-ce une conséquence de mon sort d'oubli, Naxorm qui cherche à me percer, un simple contre coup de notre escapade troublante ou encore cette Brume..? Je ne sais que penser. Je m'appuie contre,un mur et me laisse glisser jusqu'à m'asseoir au sol, en proie à une violente migraine. Tout ceci finira mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naxorm
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 31
Date d'inscription : 10/08/2011

MessageSujet: Re: Point de départ : Autours du feu   Dim 19 Fév 2012 - 17:28

J'entends un des hommes encourager de sa voix morte nos deux derniers compagnons. Selene n'a finalement pas pénétré dans la bâtisse. J'y suis seul, et d'où je suis j'écoute, attentif.

« Ignis à été clair, elle compte sur nous. Voilà sa maison, nous avons à la fouiller. Quatre parchemins, voilà notre objectif, elle sait ce que cela doit signifier et c'est à nous de mettre la main dessus. Allons-y mais prenez garde, les arbres grondent, ils se sentent violés et de nombreuses étoiles n'ont pas eu de chances. »

Qui est ce nous ? Elle ne s'était adressée qu'à ses deux plus proches compagnons, Selene n'avait rien avoir avec tout cela. Espérait-il que moi aussi je me joigne à leurs recherches ? Des parchemins.. De vulgaires parchemins. Encore fallait-il qu'on en trouve et que ce soit les bons. Comment le saurions-nous ? Et quand bien même nous le saurions, la chose reviendrait trop vite. Ils étaient tous fous. Leur lucidité si jamais ils en avaient été doté s'était évanouie.

De ma chaise j'observe l'entrée triomphale des trois aliénés. Selene jette des regards inquisiteurs à la masure, sans doute déjà en quête des fameux parchemins. Les deux autres plus vifs fouillent respectueusement les meubles de la chaumière. Je les regarde, hagard, partagé entre l'envie de garder le silence, et l'envie de les injurier. Finalement les mots claquent.

«  Nous allons tous y passer. »

«  Selene tu seras la prochaine, économise tes forces bon sang . Ou du moins fais quelque chose de plus approprié ! Tu vas mourir ! »



Jette toi sur moi, embrasse moi scélérate ! Elle m'a trahi, et pourtant avant qu'elle ne trépasse je veux plus que tout goûter une dernière fois à la caresse de ses lèvres..

Elle ne m'entend plus. Elle a chu au sol. Je me souviens.. Dois-je aller comme par le passé lui prêter assistance.. J'hésite. Elle m'a trompé. Une femme. Ce n'est rien qu'une femme. Qu'elle meure à ma place. Qu'elle abreuve la Brume. Qu'elle m'offre en pardon quelques instants de vie supplémentaires.

Je la regarde. Elle ne sera bientôt plus. Les autres n'ont pas jugé nécessaire de répondre à mes cris. Ils continuent de visiter les tiroirs de leurs mains inquisitrices. Je soupire de dédain.

Mes mains prennent appui sur le dossier de ma chaise et je me lève. Je m'approche d'elle mais reste à distance. Je jette un rapide coup d'œil à la porte encore entrouverte de le chaumière, la Brume est là. Elle m'appelle.

Selene repose la tête appuyée contre le mur. Elle est faible, je perçois son souffle rauque. La Brume l'appelle. Elle nous appelle tous. Je fais un pas dans sa direction puis m'agenouille. Mes mains se tendent vers elle. Je vais t'aider.

Mes doigts frôlent sa cape, ses cheveux, ses joues. A mes caresses, elle n'a pas de réaction. Tant mieux. De caresse il y a étreinte. Une de mes mains se glisse sous ses jambes tandis que l'autre soutient ses épaules. Je prends appui sur mes jambes et son corps s'élève. Instinctivement ses bras se nouent autour de mon cou. Je grimace.

La porte est là. Les autres nous ignorent, seuls leurs foutus parchemins comptent. Tant pis pour elle. Je m'avance, le corps de Selene inerte entrouvre davantage la porte. D'un mouvement de tête, je la repousse complètement. Seule la Brume nous fait désormais face.

Douce Selene.

Je dépasse le seuil puis m'immobilise et m'accroupis finalement.

Naxorm, tel est mon nom. Une bouffée de chaleur embrase ma chair, je me précipite de rajouter.. Et pourtant je ne serai jamais toi, pas plus que je ne redeviendrais celui d'avant. Regarde qui je suis..

Je dépose Selene sur le sol glacial, puis me relève. Les fumerolles brumeuses se jettent sur elle, la parant d'un linceul fantomatique.

Je me recule. Je sais à cet instant ce que je suis, et ce que j'ai fait. Pourtant je recule encore, et me retourne.

Bientôt ma main se pose sur la porte. Je m'empare de la poignée, fais face une dernière fois à la Brume et referme la porte. Ma main glisse. J'inspire et contemple les poutres de la chaumière.

Adieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene
Amie des bêtes
Amie des bêtes
avatar

Nombre de messages : 251
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2010

Feuille de personnage
Classe:
Elément:
Level:

MessageSujet: Re: Point de départ : Autours du feu   Mar 21 Fév 2012 - 22:15

Mon mal-être se fait plus fort. Sans explication, je sombre dans une étrange léthargie, le monde autour de moi s'évanouit lentement, il n'y a plus que les ombres qui rodent... et elle qui m'appelle. Je ressens sa puissance. Sa force m'attire. Mon âme désire en connaître davantage, savoir d'où elle tient sa puissance, ce qu'elle sait, ce que je pourrais en tirer si...

Je me perd dans les méandres de mes pensées. Je ressens vaguement une odeur familière, une chaleur sur mon épiderme. Des caresses qui me tentent mais au final me seront refusées, comme la dernière fois... Serre-moi fort! Mon corps se rappelle à moi mais mon esprit refuse. Là, je suis plus proche de la Brume, elle m'atteins plus facilement, et moi aussi, je l'appelle en retour.

L'apesanteur. Est-ce mon corps ou mon esprit qui le ressens? Le froid s'insinue dans ma peau, entre par mes pores et envahit tout mon être. Mais je la sens encore plus, plus proche, plus dangereuse..
Je reviens à moi. Sa proximité éveillent mes sens en alerte... Je repose sur le sol glacial, j'entends un murmure porté par le vent.. Naxorm... Ainsi tu as changé... Plus perfide mais encore plus désirable.. plus semblable à moi.

Il se recule et disparait aspiré par le Brume. Un étrange rire monte dans ma gorge que je ne peut retenir. M'entend-il de là bas, m'entendent-ils tous? Je ris à gorge déployée. Un rire dément, insensé. Je me suis fait avoir mais n'en suis que plus joyeuse. Le jeu est grisant, même si j'en suis parfois la perdante.. et d'ailleurs, je n'ai pas encore perdu.. loin de là.

Je n'ai guère beaucoup de forces mais je me redresse néanmoins par sursaut de fierté. J'affronterais la chose devant moi la tête haute. Qui sait ce que j'y trouverais, ce qu'elle voudra bien me révéler d'elle...quoi qu'on fasse, on se révèle toujours un peu..

Viens à moi.. je t'attend!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nebel

avatar

Nombre de messages : 9
Age : 97
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Point de départ : Autours du feu   Mer 22 Fév 2012 - 10:47

Cynique est mon rire, tous agissent de telle manière que les choses m’avantage. Lâcheté, pour une once de vie, laisser dot à même le sol ! Qu’attend-t-il ainsi ? Je regarde au travers du brouillard, Vil sorcier, tu talonne la Sorcière. Cela ne saura te sauver. Je n’ai pas besoins d’un énième larbin, toi tu n’es que misérable vermine.

Hâte-toi, plus vite je t’écraserai.

J’entends un fâcheux écho, Dissciple, on s’est joué de toi. Oublie tes lendemains, et retourne dans ta tombe maudit inconstant. Tu ne m’es pas utile, si tu faillis à ta tâche, ne l’oublie jamais, c’est moi qui te tient entre mes doigts je peux laminer ton pouvoir, jusqu’à annihilé ta misérable existence. T’enfermer dans les tréfonds les plus sombres des Géhennes.

Une offrande, pathétique …

Crois-t-il que je vais me laisser piéger ? Ma fureur me dévore, le sang m’appelle, sous la forme d’un serpent, j’ondule à même le sol. Vicieux, amoral, je me distords sur la terre. La langue fourchue sorti de ma gueule, je m’avance. Rampant, me dissimulant à la vue de la proie offerte.

Mes yeux noirs de gais observent cette ridicule mis en scène. Un sifflement s’échappe de ma bouche. J’ai son visage a portée, je conspue dans son oreille. Dans sa tête, un flux de mots se déversant dans sa tête, une cavalcade d’étranges sensations.

« Ta démence … Vivre … Inutile …. Lacéré … Appelle-moi … aucun plaisir … Je …. Non … Subit l’attente … »

Ma langue ressort une dernière fois, à nouveau je siffle à son oreille, je dépose mon empreinte dans le creux de son oreille. Froid, glaçant, obscure… Mon poison s’insinue sous sa peau, faisant plonger Selene dans une transe démoniaque. Qu’elle voit ce qu’est l’Enfer. Ceci tournera dans sa tête sans cesser. Les minutes paraitront des heures. Juste le temps de m’occuper de ce sournois. Je lui passe dessus ma forme reptilienne glissant sur son cou. Je me noie dans la Brume, jusqu’à parvenir aux abords de la demeure d’ Ignis. Il m’est aisé de passer sous cette embouchure. Personne ne peut me remarquer, un de moins, et ils ne pourront réunir les manuscrits. Un de moins, et à deux doigt de la réussite je serai.

J’abandonne enfin, l’allure du serpent, je donne à mon corps l’apparence d’une femme dont les crocs se cachent derrière une bouche pulpeuse. Le brouillard s’infiltre de part et d’autres, ils sont pris au piège. La brume agit, puis encercle Naxorm, abandonné à son sort. Faisant face à un étrange émoi. Ma silhouette s’approche, des chuchotements …

« Viens à moi petit démon, viens et laisse-moi te montrer un lieu hors du commun, là-bas, tu seras juste toi. Toi et tes primitifs instincts. »

Viens, viens, n’ait pas peur, tu vas gouter aux plaisirs du sang. Ravive tes émotions petit démon, fais-les ressortir, qu’elles ne fassent plus qu’une avec ton corps. Montre ce dont tu es capable Sorcier.

Un sourire mitigé se grave sur mes lèvres. Mon visage se penche, à présent mes crocs s’aperçoivent. Il est trop tard pour toi. Ma bouche s’ouvre, puis je plonge sur lui. Un filet de sang s’écoule sur son menton. Le poison l’affecte, il souffre. J’appuie non sans mesure sur sa plaie, se torde de douleur … Il peut perdre conscience.. Mais cela ne le tuera pas.

Je déchire le voile de brume, puis l’emporte….


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naxorm
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 31
Date d'inscription : 10/08/2011

MessageSujet: Re: Point de départ : Autours du feu   Mer 22 Fév 2012 - 19:40

Un rire.
Son rire.

Mes sourcils se froncent tandis que je poursuis ma découverte du plafond. Rit-elle de peine ? D'abandon ? La chose la tient-elle entre ses bras ? Possible.

Une araignée.

Les autres continuent de s'agiter, inconscients de ce qui se trame à l'extérieur.. Souffre t'elle ? Se rebelle t'elle ? Oserais-je jeter un coup d'oeil ? Non. Je dois me contenter humblement de son sacrifice. Lui ai-je seulement laissé le choix ? Elle l'aurait fait, pour toi. De ça je n'en suis pas persuadé mais qu'importe je lui ai fait mes adieux.

Une seconde aranéide.
Un pressentiment. Elles vont se battre.
Tout ça est si.. Stupide, inutile.

Je veux rentrer à la maison.
Laquelle ?

Le brasier de ma haine s'attise à nouveau. Ma chair s'enflamme tandis que j'invective les deux adversaires à se mesurer dans une joute sanglante. Jusqu'à trépas. Effusion de sang qui nourrirait ma colère.

Pourtant elles me refusent leur aide. Alors je les hais, encore, davantage..Trop.

Je ne les discerne plus. La Brume est là.

Je ne comprends que trop tard que celui qui m'a zébré la joue est revenu me visiter. Je me retourne vivement et cherche du regard la présence des deux hommes. Mes yeux agressent la Brume, je la malmène, la fouille, je veux voir, et je verrais. La silhouette d'une femme se dessine. Capiteuse, envoûtante, désirable, dangereuse et malveillante. J'inspire douloureusement. Selene n'est plus. C'est désormais mon tour. Je maudis la magicienne de ne pas m'avoir offert davantage de temps, davantage de vie. Tout n'est depuis le début que déception. Je la hais. Je les hais tous. Eux, seuls responsables de ma venue ici, et de ma disparition prochaine.

J'héle Naxorm tout en sachant qu'il ne viendra pas. Il n'est plus, serais-je devenu lui ? Non, nul doute que non. Cette nuit je suis ce qu'ils ont façonné. Un monstre de haine et de regret. Je fais face.

Inoubliables irrésistibles chuchotements.. Je m'en berce suavement. Mes paupières se ferment avec douceur. Mon visage n'est plus que sérénité.. Des gémissements se glissent de mes lèvres entrouvertes. Remerciement silencieux. Je me délecte de ce qu'on s'apprête à m'offrir. La liberté. Mes paupières se rouvrent, il me faut savourer le visage de mon bienfaiteur. Bienfaitrice.. Les attributs féminins de celle qui me fait face me sautent à la gorge. Une femme. Sans s'en rendre compte la Brume a rompu elle même ses charmes.

Je ne saurais dire si mon apparition vole, le fait est qu'elle se meut, ne faisant qu'un avec la Brume, me domine de son regard et me dévoile son sourire étincelant. Le danger de son approche me fait frissonner. Je ne sais où elle veut en venir, mais reste convaincu que je ne m'en tirerais pas avec seulement une griffure cette fois ci.

Alors que je n'ose la regarder dans les yeux, son regard s'agrippe au mien. J'ai beau me débattre impuissant, mon visage oscille, mes yeux obéissants se tournent vers elle et s'égarent dans la Brume. Empourprée de son succès, elle se jette sur moi, me dévore les lèvres avant de se repaître de tout mon moi. Je veux hurler mais elle me maintient les muqueuses scellées de ses crocs désormais drapés de carmin.

Doucement mais surement ma crainte s'est tue sans que je ne m'en rende compte avant que le phénomène ait totalement opéré, je prends conscience alors de l'étendue de ma haine. Moi, cet homme bafoué. Violé alors qu'il se prenait à espérer. Mais libre, ô combien libre..

Son baiser.. Je le lui rends, décuplé. Je force sa bouche, ses lèvres, son visage, je m'empare de son intimité même s'il est hétéroclite. Tout ce que j'ai subi je le lui envoie en pleine figure. Qu'elle voie, qu'elle se complaise de tout ceci. Moi je n'en veux plus. Abreuve toi Brume. Encore et encore, jusqu'à noyade. Les limbes se sont refermées sur moi, à l'inverse de me décourager, elle encourage mon envie d'en découdre. Je l'empoigne violemment, la pénètre encore, et encore, la darde de mes souvenirs éphémères mais puissants, la combat à grands flots d'émotions, la lacère de mes regrets.. Souffre démon.

Je prends conscience des conséquences de l'occupation prolongée de ma chair par Naxorm, cette hargne au combat, cette indifférence face à la mort, ce besoin de pouvoir.. Ce n'est pas moi, et pourtant de tout ceci je m'en empare pour mieux m'en servir contre mon bourreau. Vois ce que j'ai enduré, regarde la réelle nature de celui que tu as désiré.. Prends en note. Une nouvelle fois je m'enfonce avec fougue dans la Brume, lui taillade son visage fantomatique, me délecte de son sang onirique, et savoure son mouvement de recul.. A t-elle déjà vu une victime si fougueuse ?

Encore et encore je me presse autour elle, enlace ses rondeurs féminines, la dévore de mes caresses brutales, lui souffle de ne pas résister.. Après tout, elle n'a eu que ce qu'elle voulait. A elle, je me donne entièrement. Et ce que je ne peux lui procurer, je l'invente, la saoule de sensations humaines et de souvenirs proches. Les décuple finalement, lui fais revivre inlassablement notre scène de partage. Aime t'elle ? Moi j'en raffole !

Je sens toutefois notre étreinte faiblir alors je m'accroche à elle plus farouchement encore, lui procure avec sadisme tout ce à quoi elle avait aspiré. Je me jette avec avidité sur elle, force ses barrières pour mieux l'abreuver de mon sang, ne meurs pas Brume.. Apprécie mon offrande femme ! Est-ce assez ?

Un goût terreux en bouche se mélangeant à la saveur ferrailleuse du sang.
Mon monde a cessé de tournoyer. La solitude a remplacé la Brume. Bien moins envoutante..

Je bats le sol de mes poings meurtris, des larmes de rage s'épanchent de mon regard furibond. Elle a osé m'abandonner. Elle aussi.

Je ramasse mon corps sur mes jambes recroquevillées, et hurle, hurle encore et encore. Qu'on vienne, et que l'on me fasse taire. Je n'attends que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene
Amie des bêtes
Amie des bêtes
avatar

Nombre de messages : 251
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2010

Feuille de personnage
Classe:
Elément:
Level:

MessageSujet: Re: Point de départ : Autours du feu   Jeu 23 Fév 2012 - 21:56

Un sifflement près de mon oreille, un étau qui se referme, sa présence ici, forte, oppressante.
Soudain l'explosion. Des mots pénètrent mon esprits, une litanie qui se répète encore et encore, jusqu'à ce que tout mon être s'imprègne de la souffrance qu'ils occasionnent. Attente, démence, plaisir, subir...

Une vive douleur à mon oreille, je rechute au sol.
Un flot d'émotions contradictoires me dévastent à m'en faire perdre la tête. Mon rire s'est transformé en gémissements, puis en grognements de colère... Frustration délicieuse de l'attente. Plaisir se mêle à douleur dans une inondation infernale, spectre dévastateur sorti des Enfers. Je brûle et me consume sous le feu des sentiments...

Je perçois soudain tout le paradoxe de ma condition. Magie de lumière au service des ténèbres. Ma recherche incessante du gouffre sans fond du mal, à vivre et goûter les joies et les peines du ressenti. Sans haine, sans colère, juste la beauté du coté sombre en toute conscience.
Et pourtant la douleur que j'amène, le mal que j'ai fais, que je fais, autant sinon plus à ceux pour qui mon coeur se dévoue..

Peut-être est-ce cela l'enfer?
Faire du mal à ceux qu'on aime en pensant agir pour leur bien..

J'en suis la messagère infernale. Je hurle mais aucun son ne franchit mes lèvres. Juste un rictus déforme ma bouche. Folle. Peut-être. Damnée. Sans aucun doute.
Je me relève en titubant. Qu'importe, si je dois semer la terreur autour de moi, autant le faire avec brio. J'avance au hasard, nulle direction. Les mains en avant je griffe et laboure de mes ongles tout ce qui passe à ma portée. Rage. Les murs de bâtisses, tout ce qui passe à ma portée est bon à prendre. Même les arbres n'échappent à mon courroux.

Soudain une ombre devant moi, haute silhouette se détachant dans la Brume. Sans attendre je bondis sur la masse, ongles et crocs en avant, prête à mordre, à lacérer telle une bête sauvage cet intrus importun...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dissciple

avatar

Nombre de messages : 5
Age : 96
Date d'inscription : 09/02/2012

MessageSujet: Re: Point de départ : Autours du feu   Mer 14 Mar 2012 - 9:52

La folie engendre la destruction, et la faiblesse se fait Maîtresse. J’ai échoué, j’ai échoué, et il va me renvoyer. Proie, du moment, chasseur de l’instant, je jette mon dévolu, sur celle qui fût abandonnée à la brume. De mon corps abrupt, une ombre se détache. Une grande silhouette, se plante devant elle.

Qui veut-elle voir ? Je jubile, et je sais ce qui tourmente. Un homme, la force de Nebel coule en mon sang. Il a compris, je me rachète. Il me cède l’illusion, pour que l’approche soit bien plus jouissive. Regarder en son regard, percer ses yeux de part en part. Lui elle est concupiscente, elle veut l’avoir mais ne le peux intégralement. Elle ne pourra faire la différence. Juste me longs crocs dissimulé sous de lèvres fermée. La Bruine, me couvre. Elle croit le reconnaître, elle en sera persuadée. Alors, je tends une main, et Selene va s’en saisir.

« Douce Selene, approche, approche, je vais t’aider. Viens à moi que je puisse t’indiquer le chemin. Vide ton esprit de ce trouble, et fais-moi confiance. Viens, on s’en va… »

C’est une berceuse enchanteresse qui s’anime au vent. Une Mélodie qu’elle seule reconnaît. Je lui saisis sa main, puis l’enferme dans la mienne. Dans l’autre main, derrière mon dos, se cache mon arme. Je la guide par-delà le brouillard, Sans même se retourner, nous prenons un chemin bien distinct, sous les yeux de la Magicienne, la brume s’évade tel un chemin nouveau qui s’ouvre. Autours c’est noir, rouge … Le sang et les ténèbres.
Une clairière, une petite éminence d’herbe. Sous la lumière du clair de lune que je fais apparaître, une décente laborieuse.

« Regarde-moi Selene … »


Je dévoile mes dents effilées, comme le tranchant de ma lame. J’y tiens toujours fermement la main, fort, si fort, que mes griffes s’enfoncent dans le tendre de sa chair. J’explose de rire, un rire sinistre caverneux tout droit sorti des entrailles de la Terre. D’un geste rapide, le brillant de ma lame brise l’obscurité. Mon arme vient s’acharner sur le haut de son bras. Vif, je lacère son vêtement, sa peau jusqu’à que le sang vienne poser son empreinte sur le haut du tissus. Puis finalement la pousse du haut de la colline, le brouillard toujours indique le chemin qu’elle prend, dans sa chute. Elle vacille, tombe et roule sur le sol.

Elle disparait dans les ténèbres, La Brume referme le passage. En bas … Elle sera en vie. Sauf si elle atterri la tête la première dans la rivière. D’un côté de la rivière ….

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene
Amie des bêtes
Amie des bêtes
avatar

Nombre de messages : 251
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2010

Feuille de personnage
Classe:
Elément:
Level:

MessageSujet: Re: Point de départ : Autours du feu   Mer 14 Mar 2012 - 17:44

Sauvage assaut que je mène dans un dernier sursaut de conscience. Ma rage me guide mais déjà elle s'envole, m'échappe et disparaît.. Je m'arrête net dans mon élan. Lui, je le reconnais.
Je ne prête pas attention à mon instinct qui me dit que quelque chose ne va pas, ni à ma raison qui sait que ça ne peut être celui là. Je n'écoute que cet être qui m'ensorcelle encore plus que je ne le suis..
Il me susurre des mots que je connais, des mots que j'attends depuis toujours, une mélopée envoutante qui trouve écho au plus profond de moi.

Je prend sa main, m'abandonne à celui que je crois reconnaître alors qu'il ne m'a fait que du mal.. Oui, mais j'aime le mal n'est-ce pas?.. Dis-moi que tu sais, raconte moi ton âme, montre moi ma place...
Il m'entraine, je ris, je le suis, insouciante, inconsciente..

On s'arrête dans cette belle clairière éclairée par la lune joueuse. Je cherche son regard, et alors je comprend. L'autre, c'en est un autre, même si je reconnais un semblant de ce qui avait émané plus tôt de mon bourreau reptilien..
Lasse, je le laisse mutiler ma chair en réprimant un cri de douleur, le sang s'écoule chaud le long de mon bras. Je ne résiste pas, me laisse aller sous la pression de ses bras, engloutie tans par la brume que par son rire dément..

Je tombe, mon coeur va s'arrêter par tant de vitesse, la pression m'empêche de hurler ma terreur. J'aperçois en toile de fond les astres rieurs avant de sombrer dans les ténèbres..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 32
Date d'inscription : 16/12/2011

MessageSujet: Re: Point de départ : Autours du feu   Mar 3 Avr 2012 - 10:28

Une odeur enivrante charge l’air, le brouillard arrive encore à s’épaissir. Là, ou le feu avait réunis tout ce monde n’est que souvenir incertain. Sur le sol, quelques chose rampe, elle se déplace, tel le serpent, cependant, elle n’en a pas la forme. C’est une masse bien plus grosse, bien plus longiligne.

Sens-tu cette senteur Tnerual ? Ressens-tu ce qu’elle essaie de t’apporter ?

Vers tes jambes, la silhouette flâne, elle hume ton essence, s’enroule autour de ta jambe, elle apporte ce quelque chose de si particulier… Tu aimes, ce qu’elle t’offre… Elle remonte encore un peu, puis soudainement tu ressens une douleur aiguë te lancer. Elle te marque à sa manière en te cédant sa morsure.

Elle est vive cette souffrance, elle te fait perdre conscience, puis tu échoue au sol.

Tu te réveilleras au sommet de la falaise le visage lacérer de griffures, un peu plus loin d’où se tiennent Lumi et Suyvel….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nebel

avatar

Nombre de messages : 9
Age : 97
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Point de départ : Autours du feu   Mer 25 Avr 2012 - 13:45

Hypothétique … Les problèmes, arrivent. Je suis le maitre du lieu, et ils me doivent obligeance, je les ferai courber leur échine jusqu’à que leur tête râpe le sol. Un intrus, à réussis à s’initier à l’intérieur de ma brume, il payera son affront. L’odeur d’un animal, mes narines frétillent à l’odeur qui se déverse dans l’air. Il ne m’est pas difficile de remonter jusqu’à lui. Dissciple prospecte, il se mêle à mon brouillard pour pouvoir épier.

Toi, rôdeur de feu, tu vas finir tes jours enfermer dans un halo obscur de fumée. Je t’aveugle, pour que tu ne sache pas ou tu dois te rendre, tu ne dois pas retrouver les autres. Une aubaine que voici, il martèle la terre de ses pas. Une main se forme, des griffes sortent de la brume. Approche que je puisse t’offrir l’éternité…

Si près, si proche, si gouteux. Petite flamme de vie, viens à mon encontre, encore, un peu plus, ressens la peur t’étreindre. Que tes pupilles reflètent l’angoisse de disparaître à jamais ….

« Je vais te tuer !! »

Ma brume s’enroule autour du corps du rôdeur, gentiment l’étouffe. Aucune faille ….

Quel est ce bruit ?

Malgré moi, ma tête tourne sur elle-même, je baisse ma garde, je n’ai pas d’autres choix …

Qui ose venir me perturber !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vader
Explorateur du Bout du Monde
Explorateur du Bout du Monde
avatar

Nombre de messages : 2371
Age : 23
Localisation : Dans les Ombres
Date d'inscription : 28/10/2008

Feuille de personnage
Classe:
Elément:
Level:

MessageSujet: Re: Point de départ : Autours du feu   Sam 5 Mai 2012 - 0:05

Tout en courant, je me demandai quelle genre de créature avait pu réussir à plonger le camp des Constellation, l'une des factions les plus puissante en ces terres, dans un tel chaos. Même l'Alliance et les Au-delà ne peuvent espéré nous faire fléchir l'échine.
En continuant à courir à travers la brume, je me rendis compte que celle-ci devenait de plus en plus épaisse et oppressante à mesure que j'avançais dans ma progression.

Soudain, mon échine se hérissa et mon instinct me mis en garde : la chose à l'origine du brouillard était toute proche ! La panique et un soupçon de peur, émotion que je n'ai guère l'habitude d'éprouver, me paralysèrent pendant un court instant.

Me sentant impuissant, étant priver de ma vue, je dû me résoudre à mettre une main à mon sac : j'effleure la peu écailleuse de Natsu. Une personne tierce pourrait pensé que je le caresse d'une étrange manière mais la réalité est tout autre : grâce à un code gestuel complexe, je lui lègue quelques instructions puis lui attache un pendentif fait de cornaline rouge. Quelques instant après, il sortit du sac et sauta au sol sans faire un bruit puis pénétra la brume.

A peine eut-il fini d'y disparaître que je fus assailli par une force mystique qui m'étrangla. Mon sang se glaça quand je perçu le bruit d'une respiration à mon oreille, une respiration irrégulière, saccader, comme si le brouillard lui-même respirait.
« Je vais te tuer !! »
Cette voix désincarné me soulagea quelque peu : ce n'était "qu'un" démon.
- La Mort ne serait qu'une délivrance... Hélas j'ai encore à faire dans ce monde, par conséquent, je ne peux te laisser prendre ma vie, lui répondis-je dans un murmure avant de rajouter en hurlant : Va-y Natsu !
Un instant après, je sentis un souffle chaud dans mon dos et l'étreinte mystique se desserra tant et si bien que je réussis à me dégager.
Après m'être éloigner de quelque pas, je décocha au démon quelques flèches, mais celles-ci ne lui firent ni chaud, ni froid.
- Pauvre mortel ignare, tes armes ne peuvent rien contre moi !
- Natsu, c'est quand tu veux...


Comme en réponse à ces paroles, une lueur flamboyante apparu derrière le démon et lui envoya une boule de feu. Tandis que l'être surnaturel se retournait pour affronter ce nouvel opposant, je récupéra mon lézard, qui se dirigeait vers moi, le mis sur mon épaule, après lui avoir repris la pierre rouge, et lui demanda de surveiller mes arrière tandis que je m'empressait de fuir le plus loin possible du démon.
- Asga ta nisti tchiga ?
- Aucune chance ! Ce démon est bien trop puissant pour lui,
lui répondis-je, avant de rajouter, un peu angoisser : Tu lui as bien dit de retourné dans son plan si les choses se corse ?
- Y vo ! Par ché mo vé ty ?!?
- Laisse... J'espère juste qu'Il nous fera gagner assez de temps. On doit vite retrouver le reste des invités !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 32
Date d'inscription : 16/12/2011

MessageSujet: Re: Point de départ : Autours du feu   Ven 25 Mai 2012 - 19:43

Fuit, Nebel, fuit, part donc puis dans une fumée noire, tu te dissipe. Pour l’heure, reste muet, tu faiblis, est-ce ton disciple qui te fais faux-bord ?? Tu retranches dans l’éphémère, pour reprendre l’énergie que tu brûles à tout va.

Chanceux Vader, on dirait bien que pour l’instant, tu n’es pas sur la liste de ce funeste esprit. Ton ami de feu, n’y est peut-être pas pour rien. Regarde au –loin, remarques-tu cette percée ? Tel un tunnel, un trou béant habillé de noir, se forme dans la brume. Sauras-tu saisir ta chance, puis t’enfiler à l’intérieur de celui-ci ?

Qui sait, de l’autre côté se trouve la vérité …

Ou pas !

Va, et traverse pendant qu’il en est encore tant. Autre chose t’attends.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vader
Explorateur du Bout du Monde
Explorateur du Bout du Monde
avatar

Nombre de messages : 2371
Age : 23
Localisation : Dans les Ombres
Date d'inscription : 28/10/2008

Feuille de personnage
Classe:
Elément:
Level:

MessageSujet: Re: Point de départ : Autours du feu   Ven 8 Juin 2012 - 10:25

La fuite, toujours la fuite... à croire que cela devenait une habitude, voir une seconde nature chez moi. Une chose que je n’apprécie guère…Mais qu'importe ! Tant que cela me permet de resté en vie assez longtemps pour accomplir ma quête !

Pour l’instant, la fuite m'a permis, par le passer, de me tirer des pires situations. Et voila qu’elle me permet de survivre face à un démon : chose assez rare pour des mortels !

- Yé ci, i salmi ta daemon !

- Il ne faut pas baisser notre garde pour autant ! Les démons sont réputés pour leur perfidie !

- Sé… Mo saé ka : Ya qui sita notché lé sayce


Pendant que Natsu parlait, je replaçai mon pendentif à mon cou. Une fois qu’il fut remis, je sentis quelque chose d’étrange, mais pas inhabituelle : il émettait un faible rayonnement et une légère chaleur s'en dégageait.

- Il vient de retourner chez Lui... cela signifie que le démon doit être en train de nous traquer !

- In zis watchi !

- Tu crois que je fais quoi depuis qu'on L'a quitter ? Notre carte ne nous sert plus à rien : cette brume trouble nos sens ! Même si on avance en ligne droite, j'ai la désagréable impression que l'on tourne en rond !

- pasé ji sença drakinoka : Yé no sé quo... Hatchi ! Ehati kàchi no ní !

-Où ça ? Je ne vois rien !

- En yoss gacho, baka !

- C'est bon, pas la peine de m'insulter.


En me tournant dans la direction que m’avait indiquer Natsu, je vis que Natsu avait raison : une tache noir sortait du brouillard, ou plutôt, que le brouillard s'ouvrais à cette forme. Une forme noire, sombre, faite de ténèbres insondables.

- Les ténèbres…

Un terme fut prononcé… Un secret fut réveillé… Des ténèbres, un appelle fut formuler, brisant ainsi le tabou sacré !

- Mon cher hôte, cela faisait longtemps… Bien trop longtemps… Pourquoi m’avoir plonger dans l’oublie ?

Cette voix, provenant d’une lointaine époque, que je croyais révolue, me glaça le sang : celle-ci signifiait des ennuis en perspective ! Malgré cela, je répondis dans un murmure à cette voix venant du « néant » :

- Parce que je n’ai pas oublié la « dernière fois » !

- Oui, moi aussi je n’ai pas oublier… je m’en rappelle comme si c’était hier. Sûrement un contrecoup de ton coup bas !

- Ié qui no saké ? No mé ké hasbitado qué no gaggo !

- Le seul qui utilise des coups bas ici, c’est Toi !

- Nanní !!!

- Je crois que tu viens de froisser ton ami. Hé, hé. Voilà qui promet d’être intéressant. Je te laisse… Mais sache que je ne suis jamais loin, je t’observerais jusqu'à ce que je trouve une faille exploitable… D’ici là, tu peux t’estimer tranquille.

- Yé no couró rissado, dondé…

- Du calme, ce n’est pas à toi que je parlais, mais à N***.

- Nanni !?! ? Dandé no mé paré so que préginta ?

- Pour éviter que tu te mettes dans cet état… d’autant qu’il viens à peine de ce réveiller.

- Yoo a ni cié.

- Parle pour toi ! Tu te souviens de ce qu’a dit l’Ancien ? « Ils sont frères, par conséquent, Ils sont lié : si l’un fait quelque chose, l’autre aussi. » Et je te rappelle que c’est Ton « prisonnier » qui est le plus dangereux des 2 frères et que c’est à cause de toi si nous avons été banni ! Si tu ne t'était pas emporter, on ne serait peut-être pas dans cette galère avec ce démon ! D’ailleurs, arrêtons de ressasser le passer : on ne peut changer le passer et on ne peut Les rendormir.

- Ya chi da ka tchi ?

- Déjà, on va franchir cette brèche. J’ai l’intuition que c’est là qu’il faut qu’on aille.


Sur ces mot, Je m'élança dans le tunnel, bien décider à en finir au plus vite, avant que moi ou Natsu ne soyons assailli par nos « hôtes »…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 32
Date d'inscription : 16/12/2011

MessageSujet: Re: Point de départ : Autours du feu   Mar 23 Oct 2012 - 15:21

Tout semble bien calme dans le campement. Une ombre au tableau cependant, ou plusieurs, dirais-je ….

Où donc se terre Nebel ? Ou donc se dissimule son Larbin ? Derrière toi, dans ton ombre ils observent … Il semblerait que même certaines âmes se soient perdues pour de bon …. Ils sont comme changés en statue de Pierre … Cependant, leurs yeux recherchent une issue … La douleur les assaille, la folie les guettent, mais ils ne peuvent pas crier …. Tnerual, Tigrrr, Lumi ?! Nous voilà bien embêté nous avons besoins de ce qu’elle tient dans la main comment faire pour le récupérer ? Suyvel ? Une Idée ??

Vader, tu as fais le bon choix, le chemin t’amène directement vers Ignis et Naxorm !

Ignis, quelque chose semble t’appeler te souviens tu de ton double ? Naxorm quant à toi, quelque chose est sur le point de planter son dard dans ta chair. Sois prudent, s'il te pique, tes pensées risquent de n'être que chimère. T'induire en erreur ....

Calyso, Ombre et Selene, tournent en rond depuis quelques temps déjà ... N 'ont-ils donc pas remarqué la brèche que renferme le pied de la falaise ? juste assez large pour que la corpulence d'un individu passe ....

Luxiya, Kayra, Bibsou semble avoir débusqué une crevasse, vous approchez .... Vous approchez .... Faites Attention!!

Lolokito, as-tu su percer le secret de la demeure d'Ignis ? Quatre parchemins ..... N'aurait-elle pu utiliser un sort de camouflage pour les cacher ? Je te sens proche de la vérité, aussi, hâte -toi de les retrouver .... Quelque chose attire ton regard! Oui, c'est bien là qu'elle se trouve la formule pour les retrouver.

Un nouveau venu semble perturber, cela fait bien des lustres qu’il n’a plus foulé le Campement des Constellations … Il peut être perdu, le brouillard amène son lot de non visibilité. Le tunnel s’est refermé Personne ne pourras jamais plus la traverser. La Faille est close et dès lors, Anthony ne sais pas par ou aller ….

Prend une direction Anthony, n’importe laquelle, du moment que tu ne restes pas trop longtemps au même endroit … Méfie-toi, sur tes talons peut-être se trouve un Démon ….

Le Démon ? Pas sûr, cependant, tu as la certitude que quelque chose s'approche .... Ne serait-ce pas Onizuka ? Faites un choix Messieurs, le temps presse, Nord ? Sud ? Est ? Ouest ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Point de départ : Autours du feu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Point de départ : Autours du feu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Point de départ : Autours du feu
» Revenir au point de départ...(Libre)
» Revenir au point de Départ =D
» Point de départ Space Marine.
» [CR] Napoleon At Bay - Scénario avec point de départ le 9 février 1814

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Constellations - TdE :: Visiteurs :: Salle de réceptions :: Réception de Noël-
Sauter vers: